Latest News:

Trump tells FBI: ‘I have your back 100%’ -

Friday, December 15, 2017

Mueller requests emails from Trump campaign data firm: report -

Friday, December 15, 2017

GOP changes child tax credit in bid to win Rubio’s vote -

Friday, December 15, 2017

Trump Jr. is berated for tweet about ‘Obama’s FCC’ chair, net ‘neutality’ -

Friday, December 15, 2017

Prince Harry and Meghan Markle to marry on 19 May 2018 -

Friday, December 15, 2017

Walt Disney buys Murdoch’s Fox for $52.4bn -

Thursday, December 14, 2017

Roy Moore says Alabama election ‘tainted’ by outside groups -

Thursday, December 14, 2017

Eric Holder warns GOP: ‘Any attempt to remove Bob Mueller will not be tolerated’ -

Thursday, December 14, 2017

Former British prime minister: Trump attacks on press are ‘dangerous’ -

Thursday, December 14, 2017

China says war must not be allowed on Korean peninsula -

Thursday, December 14, 2017

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

British spies were first to spot Trump team’s links with Russia -

Thursday, April 13, 2017

China warns against force as North Korea prepares celebration -

Thursday, April 13, 2017

U.S. drops ‘mother of all bombs’ on Islamic State in Afghanistan -

Thursday, April 13, 2017

Boris Johnson calls off Moscow visit over Syria -

Saturday, April 8, 2017

Los Angeles Clippers vs Utah Jazz,Atlanta Hawks vs Portland Blazers -

Tuesday, February 14, 2017

Trump national security aide Flynn resigns over Russian contacts -

Monday, February 13, 2017

Israel bars Peru’s fugitive ex-leader Alejandro Toledo -

Sunday, February 12, 2017

Germany president: Steinmeier chosen by lawmakers -

Sunday, February 12, 2017

DEUX MILLE TREIZE : L’ANNEE DE TOUS LES DANGERS!

Fresnel Jean

By Fresnel Jean, T.S.-Av.

7 Janvier 2013, 5: 57 pm ET

QC Notes: Me Fresnel Jean, ancien Batonnier du barreau des avocats de Port de Paix et ex-Delegue du Departement du Nord-Oest sous le gouvernement provisoir de Madame Erthat P. Trouillot, est aussi un diplome de la Faculte des Science Humaines de Port au Prince.”

Un brin d’espoir semblait poindre a l’horizon avec les resultats des historiques elections de deux mille onze qui voient proclamer M. Michel J. Martelly president d’Haiti. Sa victoire, sans etat d’ame, était chaleureusement saluee et accueillie par une majorite incontestable de la population et par la Communaute Internationale. Avec des promesses aussi audacieuses que fallacieuses incarnant un profond changement dans la manière de faire de la politique, l’actuel president qui fait de la politique traditionnelle sans le savoir comme M. Jourdain , de la prose ; faisait rever. Et la Communaute Internationale dans le cadre de la permanence de son complot contre l’Etat rebelle d’Haiti trouvait la une occasion favorable pour abandonner le pays comme le pronait Warren Christopher a son triste sort.
La sorbonnarde, Mirlande Manigat, il est vrai, et pour cause, se revelait impuissante face a la machine electorale mise en place par le musicien- comedien , Martelly, invaincu dans les grands debats de circonstance. Elle était vaincue a cause de la trahison de ses pairs de la classe politique qui ne comprenaient pas ses constantes et deconcertantes volte-face et surtout du mensonge triomphateur du candidat elu qui miroitait aux yeux du peuple en un tournemain le developpement d’Haiti, l’ecole gratuite, la construction de maisons en faveur des victimes du seisme du douze janvier deux mille dix…Mais une annee apres son election, M. Martelly était appele a faire face a la realite du pouvoir pour constater que ses promesses n’etaient que des vœux pieux.
A l’aube de l’annee deux mille treize qui coincide a la fin de la deuxieme annee de son mandat presidentiel, le chef de l’Etat déjà doit repondre aux desiderata de ce peuple naif et bon enfant qui commence a demander des comptes. Les manifestations contre la misere, le chomage, la faim a travers le pays, la celebre et hative, certes, resolution ou manifeste de Vertiere contre le regime de M. Martelly, les convocations au parquet du Tribunal de Premiere Instance de Port-au-Prince de M.J.B. Aristide, suite aux plaintes de ses ex-partisans, assimilees a une persecution politique sont des signes annonciateurs de profonds bouleversements. Depourvu d’une base solide au parlement pour appuyer sa politique, si politique vraiment il y a, le chef de l’Etat doit apprendre a composer avec les autres co-depositaires de la souverainete nationale et partager les responsabilites gouvernementales voire renoncer a toute volonte et tout projet d’exercice de pouvoir personnel.
L’annee deux mille treize, en effet, est celle de tous les dangers a notre humble avis. Le chef de l’Etat, assis sur un baril de poudre prêt a explose, aura un interet certain si ce n’est un certain interet a œuvrer au retablissement de la confiance. L’arrogance en politique est toujours suicidaire. La constitution de mil neuf cent quatre vingt-sept amendee donne au president un bouclier en la personne du Premier Ministre, ce fusible ,pour le proteger des dangers imminents. Le chef de l’Etat n’est plus en campagne electorale. Il doit eviter son immixion dans ce que l’on appelle le domaine reserve du Premier Ministre qui repond des actes ou de l’inactivite de son gouvernement par devant le Parlement. Les grandes affaires de l’Etat notamment la politique exterieure etant son principal domaine.
L’annee deux mille treize annonce egalement une grande crise electorale qui ne dit pas son nom. Tout projet d’accaparer ces elections, les memes causes produisant toujours les memes effets dans les memes conditions suivant le principe consacre de Lavoisier, est voue a l’echec. L’Unite de M. Rene G. Preval a subi des revers aux urnes en deux mille onze faute de la communication gouvernementale pour faire de la propagande des grands travaux en cours et des grands chantiers en œuvre a travers le pays. Le peuple l’a penalise pour l’impuissance du chef de l’Etat
a faire face au defi impose par le seisme du douze janvier deux mille douze. Le parti politique de l’actuel chef de l’Etat sera juge lui aussi a partir des resultats visiblements constates de son gouvernement au cours de son mi-mandat. Qui a dit que les hommes comme le peuple sont divers et verdoyants.

Haiti, aux yeux de la Communaute Internationale revancharde qui recommande a ses ressortissants de l’eviter et geler ses aides pour cause d’instabilite et d’insecurite malgre la presence de la MINUSTHA, est un Etat failli sous tutelle onusienne decidee par la resolution 1542 de l’Organisation des Nations Unies; un Etat qui va de crise en crise.Toute nouvelle crise sera de trop et pourra entrainer une occupation sauvage du pays, trop longtemps et ce depuis le dix-neuvieme siecle, considere comme incapable de se gouverner. Les dirigeants du pays sont mandates pour sauvegarder sa souverainete et non pour perpetuer l’immixion des etrangers dans ses affaires internes. Ils se doivent d’eviter ces dangers et cette ultime humiliation nationale.
Port-de-Paix, Haiti, le 4 janvier 2013.-
 

Les idees et commentaires exprimes dans ce document sont ceux de Me Fresnel Jean.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya