Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

“Le G20 Finances ne parvient pas à trancher entre rigueur et croissance”

QuestCinq.com*/16 fevrier 2013

–On savait que les débats des ministres des finances et des gouverneurs de banques centrales du G20 réunis à Moscou le 15 et le 16 février porteraient sur les moyens de faire repartir une croissance pour l’heure anémique et qu’ils opposeraient les tenants d’un assouplissement des politiques de rigueur aux partisans d’un assainissement rapide des déficits et des dettes. Les déclarations rituelles contenues dans le communiqué publié samedi 16 février montrent que les deux camps ne sont pas parvenus à se départager.

Les Etats-Unis ont rejoint l’Union européenne qui veut désormais ralentir les restrictions budgétaires et la réduction de la dette pour éviter d’étouffer la croissance. Ils demandent la modification des objectifs fixés au G20 de Toronto en 2010 qui prévoyaient la réduction de moitié des déficits publics d’ici 2013 et le début du dégonflement de la dette à partir de 2016. Mais l’Allemagne persiste malgré son isolement à refuser ces assouplissements qu’elle considère comme du laxisme. Conséquence : le communiqué a enfoncé une porte ouverte en appelant les économies avancées à mettre en œuvre “des stratégies budgétaires de moyen terme crédibles”.

La plus grande partie des pays du G20 sont-ils exaspérés par les excédents commerciaux de l’Allemagne et de la Chine qui déséquilibrent les économies de leurs partenaires ? Le communiqué propose seulement de chercher à “minimiser les conséquences négatives sur les autres pays de politiques menées à des fins domestiques”. Certes, la “guerre des monnaies” est un terme “très exagéré” comme l’a souligné Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI). Mais le Japon et les Etats-Unis ne font-ils pas tourner leur planche à billets pour abaisser le cours du dollar et du yen, augmenter leurs exportations et créer de l’emploi au grand dam de la zone euro par exemple ?

CONSENSUS OBLIGE

Conformément au vœu exprimé le 12 février par le G7, les vingt ministres des finances ont proclamé la bouche en cœur qu’ils “s’abstiendront de pratiquer la dévaluation compétitive”, qu’ils ne manipuleront pas leur taux de change “pour améliorer leur compétitivité” et qu’ils “résisteront à toutes formes de protectionnisme”. Le G20 fonctionnant par consensus, tout blocage politique débouche sur de tels rappels de grands principes macro-économiques qui ne fâchent personne.

La nouveauté du G20 Finances de Moscou a été que la zone euro n’a plus été sur la sellette comme à Los Cabos (Mexique) en juin 2012, alors que le monde entier redoutait son effondrement. Certes, le G20 l’a exhorté “à bâtir une union économique et monétaire plus solide”, mais il a aussi demandé aux Etats-Unis et au Japon, les deux champions du monde des déficits et de la dette, “de résoudre les incertitudes en ce qui concerne leur situation budgétaire”.

Autre nouveauté, le G20 Finances a entériné le rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), publié le 12 février et qui appelait combattre l’évasion fiscale des multinationales. Les ministres se sont dit “déterminés à mettre sur pied des mesures destinées à lutter contre l’érosion de la base d’imposition et le transfert des profits et à prendre les mesures nécessaires” sur la base du rapport que l’OCDE leur présentera au mois de juillet.

Ce G20 de Moscou n’aura donc pas été totalement vain. Il constitue la première étape du travail de mise en forme des politiques en faveur de la croissance “forte, durable et équilibrée” qui seront adoptées à Saint-Pétersbourg par les chefs d’Etat et de gouvernement, le 5 et le 6 septembre.

Alain Faujas

*French News…

Follow us on Twitter @QuestCinq

Source: Le Monde

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya