Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Hommage unanime et international à Nelson Mandela

Même dans la mort, Nelson Mandela a réussi à « unir » des dirigeants aux opinions différentes, a souligné mardi 10 décembre le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, lors de l’hommage à l’ancien président sud-africain.

Une centaine de chefs d’Etat, dont François Hollande, ont rejoint peu avant 10 heures des milliers de Sud-Africains anonymes pour une gigantesque célébration au Soccer City Stadium de Johannesburg. C’est dans cette enceinte que le militant anti-apartheid et Prix Nobel de la paix avait fait sa dernière apparition en public, avant la finale de la Coupe du monde en 2010.

Lire la nécrologie : Mort de Nelson Mandela, l’Africain capital

Dans un discours plus étendu que le bref temps de parole laissé à chaque intervenant, Barack Obama a salué Nelson Mandela comme un « géant de la justice », estimant que trop de dirigeants dans le monde se disaient solidaires de son combat pour la liberté mais ne toléraient pas la moindre opposition de leur propre peuple.

 

 

Quelques minutes plus tard, il échangeait une poignée de main historique avec son homologue cubain, Raul Castro. Les Etats-Unis maintiennent un embargo contre Cuba depuis plus de cinquante ans.

  • Jacob Zuma hué

Peu après, une scène difficilement compréhensible pour les téléspectateurs étrangers a eu lieu : une partie du public a commencé à quitter le stade quand le président sud-africain, Jacob Zuma, rigide et hésitant, a pris la parole. M. Zuma avait déjà été hué à plusieurs reprises durant la cérémonie.

 

 

Dans le stade FNB à Soweto, mardi matin.
Dans le stade FNB à Soweto, mardi matin. | AP/Ben Curtis

 

 

 

M. Zuma est crédité de 5 % des intentions de vote au scrutin qui doit se tenir en octobre 2014, selon les analystes. La télévision sud-africaine a montré dans l’assistance des groupes de partisans des « Economic Freedom Fighters », le nouveau parti très anti-Zuma de l’ancien président des jeunes de l’ANC Julius Malema, qui recrute essentiellement dans les masses de chômeurs et dont les troupes sont souvent indisciplinées.

La journée n’étant pas chômée, le Soccer City (80 000 places) était rempli seulement aux deux tiers en début de cérémonie et les trois stades de Johannesburg ouverts au public pour la projection de la cérémonie sur grand écran étaient quasiment vides.

Lire notre reportage en Afrique du Sud au lendemain de sa mort : « Un grand chef est mort, mes frères »

  • Hollande et Sarkozy voyagent séparément

François Hollande et Nicolas Sarkozy sont arrivés séparément en Afrique du Sud, voyageant dans la nuit à bord de deux Falcon de la République, des avions d’affaires régulièrement employés pour les déplacements du chef de l’Etat. L’entourage du président Hollande a invoqué « des raisons pratiques, techniques et économiques ». Ils sont cependant entrés ensemble dans le stade, et ont assisté côte à côte à la cérémonie.

 

 

Un homme brandissant un drapeau sud-africain dans le stade de Soweto pour l'hommage à Mandela.
Un homme brandissant un drapeau sud-africain dans le stade de Soweto pour l’hommage à Mandela. | AP/Bernat Armangue

 

 

L’avion de François Hollande emmenait un assemblage hétéroclite de personnalités dicté par les circonstances : deux ministres, Laurent Fabius (affaires étrangères) et Christiane Taubira (justice), l’ex-numéro un du PCF Robert Hue, président du groupe interparlementaire d’amitié France-Afrique du Sud, l’évêque de Cayenne et ancien curé de Soweto, Emmanuel Lafont, ainsi que Bernard Lapasset, président de l’International Rugby Board.

Lire : Comment Hollande a convié Sarkozy aux funérailles de Mandela

  • Inhumation traditionnelle dimanche

A l’issue des dix jours de deuil national, la dépouille de Neslon Mandela sera inhumée dimanche dans son village d’enfance, Qunu, selon les rites traditionnels xhosa mêlés au culte chrétien. Seul un nombre restreint de dignitaires étrangers seront présents à cette occasion. Nelson Mandela reposera auprès de trois de ses six enfants, une fille morte en couches en 1948, un fils, Thembi, victime d’un accident de voiture en 1969, et Makgatho, mort du sida en 2005.

 

 

 

  •   

Les cérémonies en hommage à Nelson Mandela, qui ont eu lieu mardi, ont réuni 70 chefs d’Etat, cinq Prix Nobel de la Paix et près de 40 000 personnes venus au FNB Stadium à Soweto, où l’ancien président sud-africain avait tenu son premier discours après sa libération

 

Crédits : AFP/ODD ANDERSEN

 

 

Le Monde

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya