Latest News:

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Saturday Sports! -

Saturday, October 24, 2015

Five things to watch in Tuesday night’s Democratic debate -

Tuesday, October 13, 2015

Sports Plus: Soccer and the rest! -

Tuesday, October 13, 2015

Fifa: Sepp Blatter, Michel Platini & Jerome Valcke suspended -

Thursday, October 8, 2015

Chili : la socialiste Michelle Bachelet remporte la présidentielle

De premiers résultats partiels mais irréversibles accordent, dimanche 15 décembre, la victoire du deuxième tour de présidentielle au Chili à la socialiste Michelle Bachelet, avec plus de 62 % des voix, devant la conservatrice Evelyn Matthei. Michelle Bachelet, une pédiatre de 62 ans, première femme élue à la tête du Chili en 2006, est aussi la première ex-présidente à remporter un deuxième mandat en plus de soixante ans.

Evelyn Matthei, 60 ans, a immédiatement reconnu sa défaite et félicité le nouvelle présidente. L’ex-ministre du travail, investie tardivement après une cascade de retraits de leaders conservateurs, avait reconnu qu’une victoire face à la candidate socialiste relèverait du « miracle ».  L’abstention, qui a dépassé les 50 % au premier tour, pourrait s’accentuer en raison de l’importante avance de Mme Bachelet, de la proximité des fêtes de fin d’année et des grandes vacances scolaires.

Michelle Bachelet après sa victoire à la présidentielle, le 15 décembre à Santiago du Chili.
Michelle Bachelet après sa victoire à la présidentielle, le 15 décembre à Santiago du Chili. | AP/Luis Hidalgo

 

 

Le « Chili s’est regardé lui-même, sa trajectoire, son passé récent, ses blessures, ses gestes, le travail encore à faire. Et il a décidé qu’il était temps de mener des changements de fond », a déclaré la présidente socialiste à la tribune, devant des milliers de partisans enthousiastes à Santiago. « Ça ne va pas être facile, mais quand a-t-il été facile de changer le monde pour l’améliorer ? », a-t-elle également demandé. Elle a insisté sur l’urgence à construire un « Chili plus juste », d’en « finir avec les inégalités », et promis que « plus jamais une minorité ne fera taire la majorité ».

RÉFORME FISCALE ET ÉDUCATION PUBLIQUE

Au cours de sa campagne, Michelle Bachelet a promis de mettre en marche dans les cent jours après son élection un ambitieux programme de réformes, fondé notamment sur une révision de la Constitution de 1980 héritée de la dictature. Une réforme fiscale, avec une hausse de l’impôt des sociétés de l’ordre de huit milliards de dollars (3 % du PIB), doit aussi permettre une refondation du système éducatif pour instaurer une éducation publique de qualité, l’amélioration du système de santé et des services publics.

Lire la note de blog : Présidentielle au Chili : les étudiants dénoncent “l’éducation lucrative”

La nouvelle présidente du Chili hérite d’un pays un peu essoufflé par le ralentissement de l’économie mondiale, un recul des investissements et la baisse des prix du cuivre, dont il est le premier producteur au monde. Mais l’économie chilienne reste solide, avec une croissance entre 3,75 %, et 4,75 % prévue pour 2014. Le revenu par habitant a dépassé le seuil des 20 000 dollars, ce qui en fait le plus élevé d’Amérique Latine.

Des partisans de Michelle Bachelet lors du second tour de la présidentielle le 15 décembre au Chili.
Des partisans de Michelle Bachelet lors du second tour de la présidentielle le 15 décembre au Chili. | AP/Jorge Saenz

 

 

Après un premier mandat (2006-2010) achevé avec une popularité record, l’ex-présidente socialiste n’avait pu immédiatement se représenter, la Constitution interdisant d’exercer deux mandats consécutifs. Elle avait alors été nommée directrice exécutive de l’ONU Femmes, où elle a pu, à New York, étoffer son bagage diplomatique. Rompant avec le style figé de la classe politique traditionnelle, la présidente s’était fortement engagée en faveur des droits des femmes dans un pays ultra-conservateur, où l’avortement est interdit et où le divorce n’a été légalisé qu’en 2004.

UN PARCOURS MARQUÉ PAR LA DICTATURE

Mme Bachelet et Mme Matthei, qui s’affrontaient dans un duel électoral féminin sans précédent en Amérique latine, ont la particularité de partager un passé commun. Filles de généraux de l’Armée de l’air qui étaient des amis proches, elles ont partagé les jeux de l’enfance et l’ambiance familiale d’une base militaire. Mais, lors du coup d’Etat qui a installé la dictature d’Augusto Pinochet en 1973, Alberto Bachelet fut arrêté et torturé à mort pour sa fidélité à l’égard du président déchu Salvador Allende. De son côté, Fernando Matthei a rejoint la junte militaire.

Après la mort de son père, la jeune femme poursuit ses études de médecine, tout en aidant secrètement des personnes persécutées par le régime militaire. En janvier 1975, elle est arrêtée avec sa mère par les services secrets, qui les conduisent au centre de Villa Grimaldi, où les deux femmes sont torturées. Libérées fin janvier, mère et fille s’exilent en Australie, puis en Allemagne de l’Est. Dès 1979, elle est de retour au Chili où elle obtient son diplôme de chirurgien, et travaille pour une ONG qui soutient les enfants de victimes de la dictature.

Après la transition démocratique de 1990, Mme Bachelet s’engage comme médecin du service public, tout en étudiant la stratégie militaire et les questions de défense. En 2000, elle est nommée ministre de la santé, puis deux ans plus tard ministre de la défense par Ricardo Lagos. Là, elle travaillera au dialogue entre civils et militaires, dans un pays aspirant à une réconciliation nationale après les années de plomb de la dictature. Ce sera le début d’une popularité jamais démentie par la suite.

Lire le portrait (en édition abonnés) : Chili : Michelle Bachelet grande favorite de la présidentielle

Source:Le Monde avec AFP

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya