Latest News:

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

British spies were first to spot Trump team’s links with Russia -

Thursday, April 13, 2017

China warns against force as North Korea prepares celebration -

Thursday, April 13, 2017

U.S. drops ‘mother of all bombs’ on Islamic State in Afghanistan -

Thursday, April 13, 2017

Boris Johnson calls off Moscow visit over Syria -

Saturday, April 8, 2017

Los Angeles Clippers vs Utah Jazz,Atlanta Hawks vs Portland Blazers -

Tuesday, February 14, 2017

Trump national security aide Flynn resigns over Russian contacts -

Monday, February 13, 2017

Israel bars Peru’s fugitive ex-leader Alejandro Toledo -

Sunday, February 12, 2017

Germany president: Steinmeier chosen by lawmakers -

Sunday, February 12, 2017

Trump’s army secretary nominee Vincent Viola withdraws as candidate -

Saturday, February 4, 2017

State Dept reverses revocation of 60K visas -

Saturday, February 4, 2017

DHS suspends ‘any and all actions’ on Trump travel ban -

Saturday, February 4, 2017

Trump immigration curbs cause worldwide chaos, panic, anger -

Saturday, January 28, 2017

Serena Williams beats Venus Williams to set Grand Slam record -

Saturday, January 28, 2017

Threat of investigations hangs over Clinton and Trump -

Saturday, November 5, 2016

Brazil vs South Africa,Mexico vs Germany,Portugal vs Argentina -

Thursday, August 4, 2016

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points -

Thursday, July 28, 2016

US partners with Costa Rica to protect Central American refugees -

Tuesday, July 26, 2016

Sanders seeks unity at Democratic national convention after chair resigns -

Monday, July 25, 2016

L’ex-premier ministre et les deux fils de Moubarak acquittés

CREDIT PHOTO AHMED EL-MALKY, ARCHIVES AFP

Un an et demi après la révolte populaire qui avait chassé du pouvoir M. Moubarak, ce général à la retraite avait perdu de peu face au candidat des Frères musulmans, l’islamiste Mohamed Morsi.

Ce dernier, premier président élu démocratiquement en Égypte, a été destitué et arrêté début juillet par l’armée. Et le nouveau gouvernement dirigé de facto par les militaires mène, depuis août, une répression implacable et extrêmement meurtrière des manifestations de ses partisans islamistes réclamant son retour.

L'ex-premier ministre et candidat malheureux à la présidentielle Ahmad... (PHOTO KHALED DESOUKI, ARCHIVES AFP) - image 2.0

Agrandir

L’ex-premier ministre et candidat malheureux à la présidentielle Ahmad Chafiq.

PHOTO KHALED DESOUKI, ARCHIVES AFP

Ahmad Chafiq, qui était jugé par contumace parce qu’il a fui aux Émirats arabes unis, a été acquitté par un tribunal criminel du Caire. Il était accusé de corruption dans une affaire concernant une cession de terrains aux deux fils d’Hosni Moubarak, Alaa et Gamal, actuellement en prison et jugés, comme leur père, dans d’autres procès.

M. Chafiq, qui a depuis fondé un parti politique, est désormais libre de revenir en Égypte, où des élections législatives et présidentielle doivent se tenir mi-2014.

À l’approche de ces échéances, «il va se concentrer sur son parti», a affirmé à l’AFP son porte-parole Ahmed Sarhan.

M. Chafiq était soupçonné d’avoir favorisé en 1995, quand il était un haut fonctionnaire de l’Aviation civile, la vente à un prix très avantageux de deux terrains aux fils Moubarak. Il a été acquitté pour les deux terrains litigieux.

Dans tous les cas, les deux fils de M. Moubarak resteront, eux, accusés de corruption notamment, dans d’autres procès en cours comme c’est le cas pour leur père. Hosni Moubarak, actuellement en résidence surveillée dans un hôpital militaire du Caire en raison de sa santé défaillante, est également jugé dans un autre procès pour «incitation au meurtre» de manifestants en 2011.

Le 3 juillet, invoquant des millions de manifestants qui avaient réclamé son départ trois jours plus tôt dans tout le pays, l’armée avait destitué et arrêté le président islamiste Mohamed Morsi. Il est aujourd’hui en prison, jugé pour «espionnage» et «incitation au meurtre» de manifestants du temps où il était au pouvoir.

Et, depuis le 14 août quand policiers et soldats ont tué plus de 700 manifestants pro-Morsi au Caire, le nouveau gouvernement, dirigé de facto par les militaires, mène une répression sanglante des manifestations islamistes quasi-quotidiennes.

Plus d’un millier de manifestants ont été tués depuis quatre mois et des milliers de Frères musulmans – la confrérie de M. Morsi qui avait largement remporté les législatives de fin 2011 – ont été arrêtés, dont la quasi-totalité de leurs leaders.

L’armée a imposé dès le 3 juillet au gouvernement intérimaire qu’elle venait de mettre en place d’organiser des élections législatives et présidentielles au premier semestre 2014.

Les spéculations se multiplient autour d’une possible candidature du véritable homme fort du pays : le chef de l’armée, le général Abdel Fattah al-Sissi, également vice-premier ministre et ministre de la Défense, poste qui lui avait été attribué par M. Morsi, dont il a lui-même annoncé la destitution.

Le général Sissi ne s’est pas prononcé sur son éventuelle candidature et M. Chafiq, lui-même un ancien militaire, a affirmé lors d’une interview qu’il ne se présenterait que si le général Sissi ne concourait pas pour la magistrature suprême.

Source: La Presse

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya