Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Dialogue Binational, les points marqués par Haïti sont d’envergure

Haïti a pu réitérer sa position sur l’arrêt de la Cour constitutionnelle et obtenir des avancées sur des points trop longtemps en suspense. L’ambassadeur Colin Granderson, vice-président de CARICOM a abondé dans le même sens que la délégation nationale pour rappeler le non-sens de tout processus qui vise à demander à des Dominicains de redevenir Dominicains.

Faire la différence entre ceux qui sont affectés par la décision de la Cour constitutionnelle et ceux qui, en provenance d’Haïti, n’ont pas de documents et qui y travaillent a été l’un des objectifs atteints par la Commission gouvernementale haïtienne durant cette première série de discussions qui vont se poursuivre sur une base mensuelle. La première catégorie interpelle Haïti au même titre que les autres pays et organismes de la région et la délégation dominicaine comprend la nécessité de respecter ses engagements moraux envers ses propres citoyens. La deuxième catégorie relève de la régularisation de ces travailleurs en situation irrégulière en République dominicaine qui vont être dotés de documents légaux au regard des lois dominicaines. Ce qui a été pendant longtemps l’une des revendications des militants haïtiens engagés  dans les questions insulaires.

Le Premier ministre haïtien qui a pu allier fermeté sur les principes et cordialité dans les approches est parvenu à s’offrir d’alliés aussi considérables que le CARICOM, l’ONU et le Venezuela, en exigeant que la nationalité des Dominicains d’origine haïtienne ne soit soumise à la fantaisie d’aucune loi ou procédures à même de créer la confusion.

La République dominicaine qui a fait une présentation succincte de son plan de régularisation des étrangers en situation irrégulière a eu à se prononcer sur les différentes nuances qui pourraient mettre une catégorie de ses propres citoyens dans l’incertitude autour d’une remise en question de leur droit suite à l’arrêt de la Cour constitutionnelle. La République dominicaine a du réitérer en maintes occasions que personne en possession de documents dominicains aujourd’hui ne sera laissée dans une situation d’apatride. Toutefois, ils croient nécessaire de pouvoir être en mesure de régler la question en travaillant avec leur population, les associations religieuses et caritatives chez eux dans une démarche au cas par cas pour ceux qui ne sont pas en possession de papiers légaux.

L’ambassadeur Colin Granderson, vice-président de Caricom a abondé dans le même sens que la délégation nationale pour rappeler le non-sens de tout processus qui vise à demander à des Dominicains de redevenir Dominicains.

Les participants ont pris note des différentes catégories touchées par le plan de régularisation des étrangers et applaudissent les engagements de la République dominicaine en ce sens tout en se questionnant du modus operandi de l’identification des concernés sans risque de violation des droits humains.

Haïti en a profité pour revenir sur différents engagements pris au préalable par les Dominicains et qui n’ont jamais été entérinés dont l’engagement de signer un document rappelant qu’il n’y a aucune restriction sur les produits haïtiens destinés à l’exportation en République dominicaine pourvu qu’ils répondent aux normes sanitaires.  Il a été aussi question pour le Premier ministre Lamothe d’introduire la question de réduction des points d’entrée à la frontière estimés à plus d’une cinquantaine aujourd’hui alors qu’on ne reconnaît que quatre points officiellement.

Les différents autres points à l’agenda, dont les questions des marchés, du transport et de la situation des étudiants haïtiens en République dominicaine ont été abordés avec intérêts par la délégation haïtienne et le seront à nouveau durant les prochaines sessions dont la plus proche est prévue au 3 février à Santo-Domingo avec l’implication de la société civile et des représentants des secteurs privés des deux pays.  Il a également été décidé de réactiver la Commission mixte haitianno-dominicaine.

Mise à part l’engagement de la République dominicaine de s’armer de moyens légaux pour contourner tout risque d’exposer ses propres citoyens à une situation d’apatrides, Haïti est sorti de ces premières discussions avec l’engagement de la République dominicaine de:

1-Régulariser la situation des travailleurs haïtiens en situation irrégulière en République dominicaine. Ce qui va permettre à ces compatriotes de bénéficier les avantages liés à leur condition de travailleurs dont un salaire régulier, les droits de pension, les primes et assurances etc.

2-Un traitement spécial aux étudiants haïtiens en République dominicaine dont l’octroi d’un visa annuel à entrées multiples.

3-L’annulation de toutes interdictions mêmes tacites sur les produits haïtiens destinés à l’exportation, dans le cadre de la réciprocité.

4-La mise en place de mesures conjointes pour diminuer considérablement les points d’échanges sur la frontière. Cette situation coûte actuellement des millions de dollars à Haïti.  Une rencontre au sommet est prévue entre les directeurs de douanes des deux pays autour de la question et d’autres questions connexes.

Le chef de la délégation haïtienne, également chef du gouvernement haïtien, qui se dit satisfait de cette première session, remercie président Martelly d’avoir fait choix de lui pour présider cette mission et félicite les présidents Maduro, du Vénézuela et Medina,  de la République dominicaine d’avoir rendu possible, de concert avec le président haïtien ce fructueux début de dialogue dans la cordialité, mais aussi dans le respect des intérêts du peuple haïtien.

Hérold Israel

Source: Le Nouvelliste

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya