Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Washington envisage de maintenir 10 000 soldats en Afghanistan pendant deux ans

Le secrétaire à la Défense Chuck Hagek rencontre des soldats américains à Camp Bastion, en Afghanistan, le 8 décembre dernier.PHOTO MARK WILSON, ARCHIVES AFP

Washington-Les États-Unis envisagent de maintenir 10 000 militaires en Afghanistan pour une période de deux ans à l’issue de la mission de combat de l’OTAN à la fin 2014, a affirmé mercredi un responsable américain, confirmant des informations de presse.

Cette proposition, présentée à la Maison-Blanche la semaine dernière par le commandant des forces internationales en Afghanistan, le général Joseph Dunford, est en cours de délibération, selon le Wall Street Journal et le New York Times.

«Il est juste de dire que la communauté du renseignement, le département d’État, le Pentagone pensent tous que si nous devions avoir une présence en Afghanistan après 2014, cela devrait être autour de ce chiffre» de 10 000 hommes, a déclaré à l’AFP un responsable américain s’exprimant sous couvert de l’anonymat.

Précisant qu’«aucune décision» n’avait été prise à ce stade, il a également confirmé que ce contingent ne devrait rester sur place que deux ans.

La mise en oeuvre de ce plan reste conditionnée par la signature rapide par le président afghan Hamid Karzaï de l’accord bilatéral de sécurité (BSA) entre les deux pays, qui définit les modalités d’une présence militaire étrangère en Afghanistan après 2014.

Plus que la taille de cette force, la surprise réside dans la durée envisagée de sa mission, deux ans, quand le BSA est valable «jusqu’à la fin 2024». Le président américain Barack Obama a en outre évoqué par le passé une présence américaine «durable» en Afghanistan.

«Cette nouvelle approche est destinée à donner du temps à l’armée américaine pour entraîner et conseiller l’armée afghane, tout en permettant à M. Obama de quitter ses fonctions en disant qu’il a mis fin à la plus longue guerre de l’Amérique», entamée en 2001, explique le Wall Street Journal.

Le successeur de Barack Obama doit être élu en novembre 2016 et prendre ses fonctions en janvier 2017.

Aux 10 000 militaires américains, s’ajouteraient 2000 à 3000 troupes d’autres pays de l’OTAN, espère Washington, ajoute le quotidien.

Ces chiffres sont en ligne avec la fourchette globale de 8000 à 12 000 hommes mentionnée dès février 2013 par le secrétaire américain à la Défense de l’époque, Leon Panetta.

La proposition de 10 000 hommes est considérée comme «binaire», «parce qu’une présence plus faible n’offrirait pas les garanties de protection adéquate aux forces américaines» et il serait alors «mieux de retirer quasiment tout le personnel à la fin de cette année», note encore le Wall Street Journal, citant des responsables sous couvert d’anonymat.

S’il n’est pas possible de laisser 10 000 hommes, «nous pensons que le plus prudent serait de n’en laisser aucun», a confirmé à l’AFP le responsable américain.

La proposition du général Dunford rencontre certaines oppositions au sein de la Maison-Blanche, notamment celle du vice-président Joe Biden, «qui se demande pourquoi le choix est entre 10 000 et zéro, et rien entre les deux», rapporte de son côté le New York Times.

En 2009, M. Biden avait tenté de s’opposer à l’envoi de 30 000 hommes en renfort en Afghanistan, privilégiant l’envoi de seulement 10 000 hommes supplémentaires pour des missions antiterroristes.

Quelque 37 500 soldats américains et 19 000 d’autres pays de l’OTAN se trouvent actuellement en Afghanistan.

Source:AFP

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya