Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Musharraf veut quitter le Pakistan pour se faire opérer du coeur

QuestCinq.com

Le «Général Musharraf» est soigné dans un hôpital militaire à Rawalpindi, près de la capitale Islamabad, depuis le 2 janvier, lorsqu’il avait été victime selon son entourage d’une alerte cardiaque en se rendant au tribunal. PHOTO FAROOQ NAEEM, AFP

Islamabad-L’ancien dirigeant militaire pakistanais Pervez Musharraf, accusé de haute trahison, veut aller se faire opérer du coeur à l’étranger faute de matériel adéquat au Pakistan, selon un rapport médical cité vendredi par une source judiciaire.

M. Musharraf, au pouvoir depuis son coup d’État fin 1999 à sa destitution à l’été 2008, est inculpé de haute trahison pour avoir promulgué l’état d’urgence en 2007, mais n’a assisté à aucune des audiences au tribunal spécial chargé de le juger.

Le «Général Musharraf» est soigné dans un hôpital militaire à Rawalpindi, près de la capitale Islamabad, depuis le 2 janvier, lorsqu’il avait été victime selon son entourage d’une alerte cardiaque en se rendant au tribunal.

Un premier rapport établi par cet hôpital avait indiqué qu’il souffrait d’une maladie coronarienne. Ses avocats avaient alors estimé qu’il devait impérativement partir se faire soigner à l’étranger.

L’hôpital vient d’établir un nouveau rapport, qui n’a pas été dévoilé dans son intégralité. Mais selon une source judiciaire qui l’a lu et en a communiqué certains détails à l’AFP vendredi, il indique que M. Musharraf a lui-même déclaré avoir besoin de se faire soigner à l’étranger.

Le premier rapport avait recommandé une angiographie (ou angioplastie, examen des anomalies artérielles, NDLR) pour déterminer s’il avait besoin d’un pontage cardiaque.

«L’angiographie est un examen qui va peut-être entraîner un pontage. Or, le général Musharraf veut que cette opération soit faite dans un hôpital pourvu de tous les équipements nécessaires», ajoute la source judiciaire en citant le nouveau rapport, sans indiquer s’il faisait des recommandations sur l’état de santé de M. Musharraf, et lesquelles le cas échéant.

Les avocats de M. Musharraf soutiennent depuis plusieurs semaines qu’il va partir se faire soigner à Paris, ville de l’État américain du Texas.

M. Musharraf, qui ne semble plus guère avoir de soutien politique dans le pays, est visé par la justice pour diverses affaires, dont le meurtre de son ex-rivale Benazir Bhutto et plusieurs opérations militaires sanglantes. S’il a obtenu la libération conditionnelle dans ces affaires, il reste interdit de quitter le pays.

Régulièrement évoqué dans les cercles dirigeants, son possible exil pour raison médicale lui permettrait d’échapper au procès en sauvant la face, tout en évitant de nouvelles tensions entre le pouvoir civil et la puissante armée, en partie inquiète de voir l’un de ses anciens chefs comparaître pour «haute trahison», un crime passible de la peine capitale.

Source: AFP/La Presse

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya