Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

L’Ukraine au bord de la faillite

Les réserves de change fondent, la devise chute. L’Ukraine en pleine crise politique pourra-t-elle honorer ses prochains remboursements de dette? La menace d’un défaut de paiement est brandie.

Alors que dans les rues de Kiev le bilan des affrontements s’alourdit, L’Etat ukrainien est-il au bord de la faillite? Le ministre américain des Finances, Jack Lew, a tiré le signal d’alarme, mercredi, en enjoignant l’Ukraine de s’adresser au FMI (Fonds monétaire international), pour mettre «en place des réformes» et recevoir «le soutien dont ils ont besoin en échange». Pour l’heure, le sort financier de l’ex-république soviétique est plus que jamais entre les mains du Kremlin.

En décembre, dans la foulée du refus surprise du président Viktor Ianoukovitch de signer l’accord d’association avec l’Union européenne, volte-face à l’origine de la crise politique actuelle, la Russie a accordé à son voisin un prêt de 15 milliards de dollars et une baisse substantielle sur le prix du gaz. Une première tranche de 3 milliards de dollars a été versée fin décembre. L’Ukraine est d’autant plus dépendante de son «grand frère» que sa compagnie gazière nationale, Naftogaz, doit toujours à son fournisseur, Gazprom, 3,3 milliards de dollars d’impayés.

Le Kremlin souffle le chaud et le froid

Cette semaine, le Kremlin a soufflé le chaud et le froid. Tout en continuant de soutenir le régime , le gouvernement russe s’est montré évasif sur le versement, prévu ces jours-ci, d’une nouvelle tranche de 2 milliards de dollars. Le ministre russe des Finances, Anton Silouanov, avait affirmé lundi que cette enveloppe serait bien distribuée «cette semaine».

Avant même le début des manifestations, et l’enchaînement des violences, la situation économique de l’Ukraine n’était guère brillante. Sur le plan financier, Kiev est désormais aux abois. La devise locale, la grivna, ne cesse de se déprécier, avec une chute accentuée depuis janvier. Depuis le début de l’année, elle a perdu 10% contre le dollar. Un coup dur pour un pays qui est importateur net, d’énergie et de biens de consommation.

L’Ukraine doit rembourser cette année 9 milliards de dollars

«En l’absence de clarification de la situation politique dans les prochains mois, relève dans une note Bank of America Merrill Lynch (BofA), nous voyons des problèmes de liquidités». L’Ukraine doit rembourser cette année 9 milliards de dollars de prêts internationaux dont la dette de Naftogaz et 3,6 milliards dûs au FMI. S’y ajoutent selon BofA 600 millions d’euros d’intérêts de sa dette, à honorer au premier semestre et 1,5 milliard d’euros d’obligations européennes (Eurobonds) à rembourser en juin.

Or les réserves de change s’épuisent. Début février, elles se montaient à 17,8 milliards de dollars. Selon la banque américaine, c’est un niveau déjà trop bas pour faire face aux échéances de l’année. Dans la situation actuelle, seule l’aide de Moscou permettra à l’Ukraine d’échapper au défaut de paiement.

Source:Le Figaro

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya