Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Le Hezbollah menace de riposter à un raid israélien

Agence France-Presse
Beyrouth

Le mouvement Hezbollah a menacé mercredi de riposter au premier raid mené par Israël contre une de ses positions au Liban depuis la guerre qu’ils se sont livrée en 2006, conduisant l’armée israélienne à se mettre en état d’alerte le long de la frontière.

«Lundi soir (…), les avions de l’ennemi israélien ont bombardé une position du Hezbollah à la frontière libano-syrienne, près de la région de Janta dans la Bekaa» (est), a annoncé le parti chiite libanais, qui confirme ainsi avoir été la cible de ce raid.

«Cette agression n’a pas fait, grâce à Dieu, de martyr ou de blessé, mais uniquement des dégâts sur le site», a-t-il précisé dans un communiqué.

Le Hezbollah, qui se présente comme le «parti de la résistance» contre Israël, a démenti que le raid ait visé «des positions d’artillerie et de missiles ou provoqué la mort de combattants (du parti) comme cela a été évoqué dans certains médias».

Créée en 1982 par les Gardiens de la révolution iraniens, la formation chiite fut le principal artisan de la fin de l’occupation israélienne du sud du Liban en 2000. Seul groupe armé à avoir gardé son arsenal à l’issue de la guerre civile en 1990, le Hezbollah possède des bases dans ses fiefs du Sud, dans la plaine de la Bekaa (est) et dans la banlieue sud de Beyrouth.

Il a reconnu en avril 2013 que des centaines de ses combattants étaient engagés en Syrie, aux côtés de l’armée de Bachar al-Assad face aux rebelles.

Lundi soir, une source de la sécurité libanaise avait affirmé à l’AFP que deux raids avaient visé une «cible» du Hezbollah à la frontière libano-syrienne, sans plus de détails.

 «Agression flagrante»

«Cette nouvelle attaque est une agression flagrante contre le Liban, sa souveraineté et son territoire», a indiqué mercredi le parti chiite.

Elle «ne restera pas sans riposte de la Résistance (le Hezbollah, ndlr), qui choisira le moment opportun, l’endroit approprié et la manière adéquate pour répondre», a-t-il menacé.

En réaction, les troupes israéliennes stationnées le long de la frontière avec le Liban étaient en état d’alerte mercredi soir, selon la radio militaire israélienne. «L’armée a ordonné aux agriculteurs (israéliens) de se tenir à l’écart de la frontière (…) et il y a des mouvements de véhicules militaires» près de la frontière, a-t-elle précisé.

L’Iran, parrain du Hezbollah, a rejeté la responsabilité sur l’État hébreu. «Il n’y a aucun doute que c’est l’entité sioniste qui a commencé et le Hezbollah a le droit de répondre et il n’y a aucun doute qu’elle va subir de nombreuses pertes», a affirmé le président de la Commission de la Sécurité nationale et des Affaires étrangères du Parlement iranien, Allaeddine Boroujerdi, en visite à Damas.

Le Hezbollah avait dans un premier temps affirmé qu’«aucun raid israélien n’avait eu lieu sur le territoire libanais». Mais des habitants de la localité libanaise de Nabi Chit avaient dit à l’AFP avoir vu des bombes éclairantes avant les raids, qui avaient visé selon eux des positions du Hezbollah sur les collines surplombant la localité.

L’État hébreu a prévenu à maintes reprises qu’il ne permettrait pas que la Syrie fournisse des armements sophistiqués au Hezbollah.

Et mardi, le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a affirmé qu’Israël faisait «tout ce qui est nécessaire» pour se défendre. Mais «nous ne disons pas ce que nous faisons ou ce que nous ne faisons pas».

Selon le professeur de sociologie Waddah Charara, «la règle du jeu entre le Hezbollah et Israël excluait jusqu’à présent des raids à l’intérieur du Liban, (les permettant) seulement en Syrie».

Mais, a-t-il ajouté, «Israël peut désormais attaquer le Hezbollah au Liban car il sait qu’il n’y aura pas de réactions au sein de la communauté nationale», sa participation à la guerre en Syrie suscitant la colère, tout particulièrement de la communauté sunnite qui affiche dans sa grande majorité son empathie envers les rebelles, ainsi que d’une partie des chrétiens.

En mai 2013, Israël avait visé à deux reprises des armes destinées, selon l’État hébreu, au Hezbollah près de Damas. Et le 1er novembre, des médias avaient rapporté des frappes israéliennes contre une base aérienne près de Damas, où se trouvaient des missiles destinés au Hezbollah.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya