Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Nétanyahou: pas d’accord sans «l’État juif» et l’abandon du «droit au retour»

Le premier ministre Benyamin Nétanyahou a averti mardi qu’il n’accepterait pas d’accord de paix avec les Palestiniens sans reconnaissance de leur part d’Israël comme «État juif» et de renonciation «au droit au retour» des réfugiés.

«Je ne présenterai pas d’accord (aux Israéliens) qui ne prévoirait pas l’abolition du droit au retour et n’inclurait pas une reconnaissance par les Palestiniens de l’État du peuple juif», a affirmé Benyamin Nétanyahou dont les propos lors d’une réunion du groupe parlementaire du Likoud, son parti, ont été diffusés par la radio publique.

«Ce sont des conditions de base justes et vitales du point de vue d’Israël», a souligné le premier ministre.

Ce dernier s’est également montré pessimiste sur les chances de parvenir à un accord avec les Palestiniens dans les négociations de paix parrainées par le secrétaire d’État américain John Kerry.

«À la lumière des dernières déclarations des Palestiniens, on s’éloigne d’un accord à cause des Palestiniens (…) Les Palestiniens ne donnent aucun signe qu’ils ont l’intention de conclure un accord juste et applicable», a accusé M. Nétanyahou.

Le premier ministre a fait ces déclarations au lendemain d’une réunion du Conseil révolutionnaire du Fatah, le mouvement nationaliste du président palestinien Mahmoud Abbas, qui a approuvé par acclamation lundi soir son refus de reconnaître Israël comme État juif.

M. Abbas a assuré dans un discours qu’à «l’âge de 79 ans, il n’allait pas céder sur les droits de son peuple ni trahir sa cause», alors que le dirigeant palestinien est attendu aux États-Unis, où il doit être reçu par le président américain Barack Obama le 17 mars.

Les Palestiniens rejettent catégoriquement la reconnaissance d’Israël comme État du peuple juif, faisant valoir qu’ils ont déjà reconnu l’État d’Israël en 1993 et que cela reviendrait à renoncer sans contrepartie au «droit au retour» des réfugiés, ainsi qu’à leur propre Histoire.

L’administration américaine, apparemment acquise à une reconnaissance de la judéité d’Israël, a néanmoins souligné que cette question, qui risque de compromettre «l’accord-cadre» sur lequel planche John Kerry, devrait faire l’objet d’une entente entre les négociateurs israéliens et palestiniens.

«Notre position depuis un bon moment est qu’Israël est un État juif. Cela ne traduit pas, bien sûr, ce sur quoi les parties s’entendront», a déclaré vendredi une porte-parole du département d’État, Jen Psaki.

Lors de sa dernière navette au Proche-Orient en janvier, M. Kerry a présenté aux deux parties un projet d’«accord-cadre» traçant les grandes lignes d’un règlement définitif portant sur les questions dites de «statut final»: les frontières, les colonies, la sécurité, le statut de Jérusalem et les réfugiés palestiniens.

Source:AFP

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya