Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Près de 100 000 soldats russes à la frontière ukrainienne

QuestCinq.com
Washington

La Russie a massé près de 100 000 soldats le long de sa frontière avec l’Ukraine, a affirmé jeudi le président du conseil de sécurité nationale ukrainien, un chiffre bien supérieur aux plus de 20 000 hommes évoqué par les États-Unis.

«Près de 100 000 soldats sont stationnés à la frontière ukrainienne. Ils sont prêts à frapper depuis plusieurs semaines», a déclaré Andriy Parubiy lors d’une intervention par internet depuis Kiev avec l’Atlantic Council, un cercle de réflexion basé à Washington.

«Les troupes russes ne sont pas seulement en Crimée, elles sont le long de toute la frontière. Elles sont au Nord, à l’Est, au Sud», a martelé M. Parubiy.

«Chaque jour, chaque nuit, on s’attend à une énorme attaque sur le territoire de l’Ukraine continentale et nous nous y préparons», a ajouté le chef du conseil de sécurité nationale.

Selon le Pentagone, ce sont plus de 20 000 militaires russes avec le type d’équipements et d’unités nécessaires pour une opération militaire qui se trouvent actuellement le long de la frontière russo-ukrainienne. La Russie a de son côté démenti dimanche avoir massé des troupes.

Un responsable américain de la Défense a semblé sceptique face aux chiffres évoqués par M. Parubiy. «Cela semble trop élevé», a-t-il confié à l’AFP sous couvert de l’anonymat.

Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a toutefois indiqué mercredi que Moscou continuait de masser des troupes à la frontière ukrainienne.

«La réalité est qu’ils continuent à renforcer leurs troupes», a affirmé M. Hagel, à qui son homologue russe Sergueï Choïgou a assuré la semaine passée que les troupes russes ne franchiraient pas la frontière et qu’il s’agissait d’une simple manoeuvre militaire de printemps.

Dans une lettre, un élu républicain de la Chambre des représentants américaine, Mike Turner, demande au secrétaire à la Défense de «rendre publiques les informations sur les mouvements de troupes russes à la frontière ukrainienne».

«Au cours de la semaine passée, nous avons vu plus de 80 000 troupes russes additionnelles se masser à la frontière avec de grandes quantités de véhicules blindés, de chars de combat, d’artillerie, d’avions et d’hélicoptères», insiste l’élu dans un communiqué.

Le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby, s’est pour sa part refusé à quantifier l’ampleur de la présence russe.

Il a simplement reconnu que le Pentagone n’avait «pas d’indication spécifique que des manoeuvres se déroulent», contrairement à ce que soutient Moscou.

Selon le responsable ukrainien, l’opération russe visant à prendre le contrôle de la province ukrainienne de Crimée disposait du «nom de code ‘Printemps russe’». Les troupes russes, dont Moscou a démenti la présence, étaient constituées notamment de «Spetsnaz très bien équipés», les forces spéciales russes.

«Selon nos renseignements, ils commencent la prochaine étape, celle d’une stratégie politique visant à saper l’élection présidentielle en Ukraine» du 25 mai, selon lui. L’égérie de la Révolution orange et ex-première ministre Ioulia Timochenko a annoncé jeudi sa candidature à cette élection.

Interrogé sur la réponse internationale aux actions de Moscou, Andriy Parubiy a dit soutenir les sanctions imposées par les États-Unis et l’Union européenne.

Il a toutefois appelé à «un soutien, une présence visible» des partenaires de l’Ukraine. «Nous appelons nos partenaires à tenir des exercices militaires conjoints» afin de «montrer que la coopération et le partenariat demeurent», a-t-il expliqué.

Source: Agence France-Presse

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya