Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Le Parlement libyen attaqué

Imed LAMLOUM
Agence France-Presse
TRIPOLI

Le Parlement a été attaqué par des hommes armés et les députés évacués dimanche en Libye, où le chef d’une force paramilitaire mène depuis plusieurs jours une offensive contre les groupes islamistes à Benghazi (est), qu’il a qualifiés de «terroristes».

La Libye est en proie à l’anarchie depuis la chute de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, les autorités de transition ne parvenant pas à contrôler les innombrables milices armées qui font la loi dans le pays. Réunissant d’anciens rebelles et dominées par les islamistes, elles comblent le vide en matière de sécurité laissé par un État qui peine à construire ses institutions.

Le président du Congrès général national (CGN, Parlement), Nouri Abou Sahmein, n’a pas écarté que l’attaque contre le Parlement ait été commandée par l’ancien général Khalifa Haftar, mais il était impossible de vérifier ces affirmations de source indépendante en début de soirée. Selon certains témoins, les assaillants faisaient partie des puissantes brigades de Zenten, connues pour leur opposition aux islamistes.

Une colonne de fumée s’élevait au-dessus du Congrès, après que les assaillants aient mis le feu à un bâtiment annexe, et plusieurs voitures ont été endommagées, a constaté un journaliste de l’AFP. Les assaillants se sont retirés des lieux peu de temps après l’attaque, et des affrontements ont été ensuite entendus sur la route de l’aéroport.

Khalifa Haftar, un général à la retraite ayant pris part à la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi en 2011, a lancé vendredi matin une opération contre des groupes islamistes de Benghazi, fief de nombreuses milices islamistes lourdement armées. Ces affrontements ont fait au moins 79 morts et 141 blessés, selon le ministère de la Santé.

Plusieurs officiers et militaires de la région orientale, y compris de l’armée de l’air, ont rejoint la force de Haftar qui s’autodéclare «Armée nationale libyenne».

Si M. Haftar a retiré ses troupes de Benghazi vendredi, il affirme qu’il ne s’agit pas d’un «abandon». «Chaque bataille est suivie d’une réorganisation de nos unités. Et nous allons revenir avec force», a-t-il déclaré samedi depuis la ville d’Al-Abyar, à 70 km au sud-ouest de Bengahzi.

«Nous n’abandonnerons pas jusqu’à l’atteinte de nos objectifs», a-t-il répété.

«Tentative de coup d’État» 

Tripoli considère cette offensive comme «un agissement en dehors de la légitimité de l’État et un coup d’État», selon un communiqué lu samedi par le président du CGN. «Tous ceux qui ont participé à cette tentative de coup d’État vont être poursuivis par la justice», a averti Nouri Abou Sahmein.

M. Haftar a rejeté en bloc ces accusations et martelé que son objectif n’était pas de prendre le pouvoir, affirmant avoir «répondu à l’appel du peuple» pour le défendre contre les terroristes.

Il a en outre répété qu’il ne reconnaissait pas les autorités de transition, dont le «mandat a déjà expiré et qui sont rejetées par le peuple».

Élu en juillet 2012 pour 18 mois, le CGN a provoqué la colère d’une grande partie de la population en décidant de prolonger son mandat jusqu’à décembre 2014.

Sous la pression de la rue, il a cependant annoncé qu’il allait céder la place à un nouveau Parlement, dont la date d’élection n’a pas encore été fixée.

À Benghazi, dans la nuit de samedi à dimanche, une bombe a provoqué des dégâts matériels dans les locaux d’une radio religieuse appartenant au groupe jihadiste d’Ansar Asharia, classé «terroriste» par Washington et pointé du doigt dans les dizaines d’attaques qui visent régulièrement les forces de sécurité libyennes et les intérêts occidentaux dans l’Est libyen.

L’attaque, qui n’a pas été revendiquée, n’a pas fait de victime, selon des témoins.

Originaire de l’est, Khalifa Haftar a été un cadre de l’armée de Kadhafi avant de se faire capturer lors de la guerre libyo-tchadienne (1978-1987). Libéré par les Américains – sans que nul à ce jour ne sache comment ou pourquoi – il a passé près de 20 ans aux États-Unis avant de rentrer pour participer à la rébellion de 2011.

Dans une vidéo publiée en février sur internet, il avait annoncé une «initiative» prévoyant la suspension des autorités de transition. Cette déclaration avait déjà été considérée par certains responsables libyens comme une tentative de coup d’État.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya