Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Attaque de Benghazi: un suspect arrêté

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les États-Unis ont arrêté le meneur présumé de l’attaque contre la mission diplomatique américaine de Benghazi en Libye le 11 septembre 2012, qui avait coûté la vie à l’ambassadeur en Libye et à trois autres Américains, a indiqué mardi le Pentagone.

«Je peux confirmer que dimanche 15 juin, des soldats américains, en coopération avec la police, ont capturé Ahmed Abu Khattala, figure clé des attaques contre les bâtiments américains à Benghazi en septembre 2012», a précisé le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu 

Le suspect a été arrêté dimanche en Libye lors d’un raid des forces américaines et est actuellement détenu «dans un endroit sûr en dehors de la Libye», a ajouté M. Kirby dans un communiqué, précisant que le raid n’avait fait aucune victime.

Tous ceux qui ont participé à cette opération «ont quitté sains et saufs la Libye», a-t-il poursuivi.

Lors de raids similaires, les États-Unis avaient arrêté des suspects qu’ils avaient emmenés à bord de navires américains avant de les ramener aux États-Unis par avion.

Cette arrestation est «un événement important», mais elle ne marque «pas la fin du travail» sur cette attaque, a estimé pour sa part le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney, lors de son point de presse.

Des médias américains avaient rapporté en août 2013 que le ministère américain de la Justice avait inculpé début août Ahmed Abu Khattala, qui serait l’un des dirigeants présumés d’un groupe rebelle soupçonné d’être à l’origine de l’attaque.

L’attaque avait coûté la vie à l’ambassadeur américain Christopher Stevens, ainsi qu’à trois agents américains.

Cet attentat avait déclenché une tempête politique aux États-Unis, alimentée par l’opposition républicaine contre l’administration démocrate de Barack Obama, alors en pleine campagne de réélection. Le département d’État avait ensuite reconnu des manquements en matière de sécurité.

Selon une enquête du quotidien The New York Times publiée en décembre, Al-Qaïda n’a pas participé directement à l’attaque, qui serait le fait d’attaquants locaux.

Selon le journal, Ahmed Abu Khattala se serait trouvé dans la mission américaine au moment de l’attaque. Dans une interview auNew York Times en 2012, le chef rebelle avait admis avoir été présent, mais avait nié être le responsable de l’assaut.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya