Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Dimanche sanglant à Gaza

QuestCinq.com

Plus de 120 Palestiniens sont morts dimanche dans le pilonnage par l’armée israélienne d’une banlieue de Gaza, faisant de cette journée la plus sanglante depuis le début du conflit, où 13 soldats israéliens ont été tués et, selon le Hamas, un autre kidnappé.

Lundi matin, les services de secours ont annoncé la mort d’au moins 30 autres Palestiniens à Gaza tués dimanche s’ajoutant à ceux déjà comptabilisés.

Dirigeants palestiniens et Ligue arabe ont accusé Israël de commettre un «crime de guerre» en pilonnant Chejaïya, tandis que le secrétaire général de l’ONU Ban ki-Moon a entamé une tournée dans la région pour tenter de mettre fin au conflit qui a déjà tué 469 Palestiniens depuis le début de la campagne israélienne le 8 juillet.

L’Algérie a exhorté M. Ban à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin «immédiatement» à l’offensive militaire israélienne.

De son côté, le Conseil de sécurité de l’ONU devait se réunir en urgence dimanche à New York à 21H30 locales, ont annoncé des diplomates. La réunion, publique, a été convoquée à la demande de la Jordanie, membre du Conseil, après un appel en ce sens lancé par le président palestinien Mahmoud Abbas.

Pour l’armée israélienne, la journée de dimanche a été noire également: avec 13 soldats de la brigade d’élite Golani tués, le bilan des militaires morts dans l’offensive monte à 18, un nombre jamais vu depuis la guerre du Liban en 2006. L’armée a aussi comptabilisé au moins 55 blessés.

La branche armée du Hamas a revendiqué dimanche soir l’enlèvement d’un soldat israélien, déclenchant des manifestations de joie dans les rues de la ville de Gaza.

«Le soldat israélien Shaul Aaron est entre les mains des Brigades Ezzedine al-Qassam», le bras armé du mouvement islamiste, a déclaré leur porte-parole Abou Obeida dans une allocution télévisée.

L’armée israélienne a répondu qu’elle était «en train de vérifier».

Deux civils israéliens sont morts depuis le lancement le 8 juillet de l’opération Protective Edge («Bordure protectrice») pour neutraliser les capacités militaires du Hamas dans la bande de Gaza.

«Massacre» Chajaya 

Les forces israéliennes ont fait état de leurs pertes après une journée marquée par le pilonnage sanglant de Chejaïya, située non loin de la frontière israélienne, qui a tué au moins 72 Gazaouis et fait quelque 4000 blessés, le bombardement le plus meurtrier depuis la guerre de 2008-2009 dans l’enclave palestinienne.

Et avec plus de 120 morts à travers la bande de Gaza, cette 13e journée d’offensive israélienne est devenue la plus sanglante de la campagne militaire.

A Chejaïya, une journaliste de l’AFP a décrit des scènes de carnage et de chaos, tel cet homme éventré, à la tête arrachée.

«Chejaïya est une zone civile où le Hamas a placé ses roquettes, ses tunnels, ses centres de commandement», a justifié l’armée, «cela fait des jours que nous avons prévenu les civils de Chajaya qu’ils devaient évacuer. Le Hamas leur a ordonné de rester, c’est le Hamas qui les a mis dans la ligne de mire».

Le «massacre» de Chejaïya, une banlieue à l’est de la ville de Gaza, a été dénoncé par les dirigeants palestiniens et la Ligue arabe qui ont accusé Israël de commettre un «crime de guerre», alors que M. Abbas appelait depuis le Qatar à une réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’ONU.

Le président palestinien devait rencontrer à Doha le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, qui réclame la levée complète du blocus de Gaza, l’ouverture du poste-frontière de Rafah avec l’Egypte et la libération de prisonniers.

A Doha, où il a entamé sa tournée au Moyen-Orient, M. Ban a pour sa part appelé Israël à «faire beaucoup plus» pour épargner les civils dans son offensive militaire contre la bande de Gaza, condamnant «l’action atroce» de l’armée à Chajaya.

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a pour sa part revendiqué «le soutien très fort de la communauté internationale».

«En tant qu’État démocratique, Israël utilise des outils de légitime défense pour se battre contre ceux qui nous tirent des roquettes», a-t-il ajouté au cours d’une conférence de presse.

Le secrétaire d’État américain John Kerry, qui se rend au Caire ce lundi à la demande du président Barack Obama, a accusé le mouvement islamiste, qui contrôle la bande de Gaza, de refuser «obstinément» un cessez-le-feu.

438 Palestiniens tués, 81 000 déplacés 

Au total l’offensive israélienne a fait au moins 469 morts et plus de 4000 blessés, des civils pour l’essentiel. L’ONU à Gaza accueille 81 000 personnes déplacées par le conflit.

L’armée a annoncé dimanche l’intensification de son offensive terrestre, lancée jeudi, pour neutraliser les tirs de roquettes et les tunnels du mouvement palestinien, considéré comme terroriste par Israël et l’Occident.

Ce conflit, le plus sanglant depuis 2009 à Gaza, est le quatrième entre le Hamas et Israël depuis 2006.

L’armée a fait état de 341 cibles visées dimanche. Quatorze tunnels allant vers Israël pour «commettre des attaques terroristes» ont été détruits et 110 «terroristes» tués. Dans le même temps 87 projectiles ont été tirés sur Israël depuis Gaza dimanche, et 1414 ces 12 derniers jours, selon l’armée israélienne.

Israël a mobilisé 53 200 hommes sur les 65 000 réservistes autorisés par le gouvernement pour l’offensive sur cette petite bande de terre de 362 km2 où s’entassent dans la misère 1,8 million d’âmes, soit l’une des densités de population les plus fortes au monde.

La nouvelle spirale de violence a été déclenchée après le rapt et le meurtre de trois étudiants israéliens en juin, attribués par Israël au Hamas, suivis de l’assassinat d’un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem.

Source:

ANTOINE LAMBROSCHINIMAI YAGHI Agence France-Presse
Gaza

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya