Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Humiliante parade des prisonniers de guerre ukrainiens à Donetsk

NICOLAS GAUDICHET
Agence France-Presse
DONETSK

Ce dimanche, jour de l’Indépendance ukrainienne, 40 à 50 soldats ukrainiens encadrés de rebelles séparatistes en armes ont vécu une terrible humiliation à Donetsk où ils ont été exhibés dans les rues de ce fief prorusse et hués par la foule.

Sous un soleil de plomb, dans le grondement continu des bombes proches, ils avancent, tête baissée, mains qu’ils gardent jointes dans le dos, pendant que la foule vocifère. L’un a la tête bandée. Un autre, tout jeune, l’air effrayé, regarde sur le côté par en-dessous, évite un projectile.

La Convention de Genève sur les prisonniers de guerre indique que ces derniers doivent être protégés «contre tout acte de violence ou d’intimidation, contre les insultes et la curiosité publique».

Dans cette tentative de réplique de «la marche des vaincus» allemands organisée par Staline à Moscou en juillet 1944, il y eut intimidation et insultes venues de la foule de quelques milliers de personnes.

«Fascistes!», «Pédérastes!», «Vous tuez des enfants!», hurle la foule. Un homme réclame la mise à mort de ces «sous-hommes» aux combattants rebelles, aux airs martiaux, lunettes noires et bandana kaki de rigueur, qui encadrent les malheureux. «Tu veux tuer notre sang?», lance un autre.

Le cortège passe aux pieds de la statue de Lénine, regard sur l’horizon, main négligemment rentrée dans la poche gauche, pigeon assis sur la casquette. Les bouteilles d’eau et les déchets volent vers les prisonniers.

Le «plaisir de voir ces salauds»

Après un quart d’heure de calvaire, ils sont menés à deux bus. Berger allemand en laisse, une combattante rebelle, cheveux ras, lunettes noires, passe pendant qu’une vieille dame bénit les geôliers sous les vivats: «Bravo les gars !». «Nouvelle Russie (Novorossiya)!», scande la foule avant de rentrer chez elle.

«Ça a été un plaisir de voir ces salauds», dit une sexagénaire, collier de perles au cou, heureuse d’avoir pu assister au défilé de ces «créatures», «si malheureux, si pâles».

«Je les hais! Regardez tous ces gens qui meurent sous leurs bombes», lance en réponse Svetlana, sexagénaire venue de Petrovsky, secteur très touché par les bombardements quotidiens qui frappent le bastion de Donetsk, encerclé et assiégé par l’armée ukrainienne depuis plus d’un mois.

«Il n’y a pas d’autres moyens de leur faire comprendre», s’égosille Lioudmila, une autre vieille dame. «C’est le 70e anniversaire de la parade de Staline. Je suis sûr que bientôt il y en aura une comme ça à Kiev», se félicite un autre vieil homme, Vladislav qui refuse de donner son nom.

«Ce bordel qu’ils ont mis»

Ce pied de nez à Kiev en ce jour de fête nationale ukrainienne, Viktor Seredezov, moustachu chétif et dépenaillé qui se dit soldat et exhibe sa carte du parti communiste, l’attendait depuis le matin: le président ukrainien «Porochenko fait un défilé de la victoire, nous on fait une variante stalinienne».

Toute la journée, quelques centaines d’habitants s’étaient rendus place Lénine devant une dizaine de véhicules militaires détruits ou pris à l’ennemi. Une femme se fait prendre en photo collée à un combattant, «Chayka», qui se fait acclamer. Une autre, en uniforme, confie sa kalachnikov à sa fille de dix ans qui épaule l’arme et vise.

Une troisième, juchée sur un véhicule blindé calciné, lit des poèmes pour dire son amour de la «Nouvelle Russie». Une autre, coiffée d’une casquette de la flotte de la Mer noire et munie d’une fourche, est montée sur un véhicule pris à l’ennemi pendant que les haut-parleurs diffusent des chants patriotiques: «La guerre arrive, la guerre sainte nationale ! Lève-toi patrie, la guerre est là!»

Lidia Vassilievna, 80 ans, ukrainienne et fière de l’être, ne cache pas son mépris et se fiche qu’un homme en armes passe : elle n’est venue que pour voir de ses yeux «ce bordel qu’ils ont mis, ces mecs de la République populaire de Donetsk» autoproclamée par les séparatistes.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya