Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Kerry: l’Iran a un rôle à jouer dans la lutte contre l’État islamique

Agence France-Presse NATIONS UNIES

Les États-Unis estiment que l’Iran, considéré jadis comme l’un de leurs pires ennemis, a «un rôle» à jouer dans la lutte contre les djihadistes de l’État islamique (EI), même s’il n’est pas question de faire pour autant participer Téhéran à la coalition contre l’EI.

Dans ce combat contre les extrémistes de l’islam, qui ont conquis d’importants territoires en Irak et en Syrie, «il y a un rôle à jouer pour pratiquement tous les pays, y compris l’Iran», a déclaré le secrétaire d’État américain, John Kerry, sans donner plus de précisions sur ce que pourrait être ce rôle.

Vendredi, le Département d’Etat avait indiqué que Washington et Téhéran avaient parlé de cette lutte contre l’EI en marge des pourparlers sur le nucléaire, qui se sont tenus mercredi et jeudi à New York.

M. Kerry s’était déjà en début de semaine dit favorable à des «conversations diplomatiques» avec la République islamique d’Iran sur ce dossier, tout en soulignant être opposé à toute «coordination militaire» avec Téhéran étant donné son soutien au régime syrien.

Le numéro un iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, avait affirmé cette semaine avoir rejeté une demande américaine de coopération sur le terrain.

A Washington, on n’a ni confirmé ni démenti avoir fait une telle proposition en privé. Mais John Kerry avait souligné qu’il n’était en tous cas pas question d’inviter Téhéran à participer à la mise en place d’une coalition internationale contre l’EI, en raison de son «engagement en Syrie et ailleurs».

L’Iran a d’ailleurs affirmé dans la nuit de vendredi à samedi qu’une lutte efficace contre l’EI ne pouvait coexister avec une stratégie d’affaiblissement du gouvernement syrien.

«Pour combattre l’EI en Irak et en Syrie, nous devons coopérer avec les gouvernements dans ces deux pays», a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, parlant devant un groupe de 35 pays rassemblés au Conseil de Sécurité de l’ONU sur ce dossier.

«Toute stratégie militaire, particulièrement en Syrie, qui vise à affaiblir le gouvernement central est condamnée à l’échec», a-t-il lancé.

L’Iran, connu pour son soutien à Damas, est également «le seul pays de la région qui ait soutenu le gouvernement irakien dans sa lutte contre l’EI», a-t-il encore affirmé.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya