Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Sissi reconnaît des «violations» en matière des droits de l’homme en Égypte

Agence France-Presse
LE CAIRE

Le président Abdel Fattah al-Sissi a défendu mardi le bilan de l’Égypte en matière des droits de l’homme, reconnaissant des «violations» par la police, mais les justifiant par «la situation exceptionnelle» du pays, régulièrement secoué par des attentats djihadistes.

Depuis qu’il a destitué l’islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, l’ex-chef de l’armée élu président en mai 2014 est accusé par ses détracteurs d’avoir instauré un régime autoritaire en éliminant toute opposition, islamiste comme laïque.

«Personne n’est contre les droits de l’homme», mais «je veux dire que l’Égypte vit une situation exceptionnelle,» a déclaré M. Sissi, à l’occasion de la fête de la police, quelques jours avant le quatrième anniversaire de la révolte populaire de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir.

«Et je dis également aux policiers: se peut-il qu’il n’y ait pas de violations? Il y aura des violations. Mais approuvons-nous ces violations? Non. Les acceptons-nous? Non,» a-t-il ajouté.

Les abus de la police étaient l’une des causes de la révolte de 2011. Les manifestants avaient d’ailleurs choisi le jour de la fête de la police, le 25 janvier, pour descendre dans les rues.

M. Sissi a également défendu les opérations des forces de sécurité dans le nord du Sinaï, théâtre d’attaques principalement revendiquées par des groupes qui disent agir en représailles à la répression qui s’est abattue sur les pro-Morsi.

Le chef de l’État a assuré qu’en plus d’un an, 208 personnes avaient été tuées, pour avoir «levé une arme face à la police ou à l’armée».

Il a précisé que 955 personnes avaient été arrêtées, mais «plus de la moitié» avaient par la suite été relâchées. «Je donne ces chiffres, car ils indiquent que (…) nous faisons attention à ce que des innocents ne tombent pas,» a souligné M. Sissi.

Au moins 1400 pro-Morsi ont été tués, pour la plupart des manifestants islamistes, dans la répression lancée par les autorités après l’éviction de M. Morsi. Plus de 15 000 de ses sympathisants ont été emprisonnés et des centaines condamnés à mort dans des procès de masse expéditifs.

Le pouvoir s’en est également pris à l’opposition laïque et de gauche, emprisonnant des dizaines de jeunes militants pour avoir enfreint une loi controversée limitant le droit de manifester.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya