Latest News:

Havana plane crash leaves more than 100 dead -

Saturday, May 19, 2018

Shia cleric Moqtada Sadr bloc wins Iraq elections -

Saturday, May 19, 2018

Texas Gov. Greg Abbott: ‘We need to do more than just pray for the victims and their families’ -

Saturday, May 19, 2018

Donald Trump says he will meet North Korea’s Kim Jong Un on June 12 in Singapore -

Thursday, May 10, 2018

Trump tells FBI: ‘I have your back 100%’ -

Friday, December 15, 2017

Mueller requests emails from Trump campaign data firm: report -

Friday, December 15, 2017

GOP changes child tax credit in bid to win Rubio’s vote -

Friday, December 15, 2017

Trump Jr. is berated for tweet about ‘Obama’s FCC’ chair, net ‘neutality’ -

Friday, December 15, 2017

Prince Harry and Meghan Markle to marry on 19 May 2018 -

Friday, December 15, 2017

Walt Disney buys Murdoch’s Fox for $52.4bn -

Thursday, December 14, 2017

Roy Moore says Alabama election ‘tainted’ by outside groups -

Thursday, December 14, 2017

Eric Holder warns GOP: ‘Any attempt to remove Bob Mueller will not be tolerated’ -

Thursday, December 14, 2017

Former British prime minister: Trump attacks on press are ‘dangerous’ -

Thursday, December 14, 2017

China says war must not be allowed on Korean peninsula -

Thursday, December 14, 2017

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

British spies were first to spot Trump team’s links with Russia -

Thursday, April 13, 2017

China warns against force as North Korea prepares celebration -

Thursday, April 13, 2017

U.S. drops ‘mother of all bombs’ on Islamic State in Afghanistan -

Thursday, April 13, 2017

Boris Johnson calls off Moscow visit over Syria -

Saturday, April 8, 2017

Ségrégation dans une école sud-africaine

BBC
Agence France-Presse
JOHANNESBURG

Les autorités sud-africaines ont annoncé mardi leur intention d’enquêter sur le racisme dans les écoles privées, après la plainte de parents contre un établissement où les élèves ont été placés dans des classes différentes selon leur couleur de peau.

Quelques jours après la rentrée, qui a lieu en janvier en Afrique du Sud, une trentaine de familles ont signé une pétition pour protester contre la composition des classes dans une école maternelle et primaire de Pretoria, la Curro Foundation School, où enfants blancs et noirs avaient été séparés.

«Je ne tolèrerai pas qu’un seul enfant se retrouve dans la situation d’où nous sommes sortis [allusion au régime ségrégationniste de l’apartheid].»

Panyaza Lesufi
ministre régional de l’Éducation

La direction du groupe qui gère l’école – et 41 autres établissements dans le pays – s’est excusée publiquement, niant toute intention raciste. Selon l’école, il s’agissait de séparer les enfants par «cultures» afin qu’ils bénéficient d’un enseignement dans leur langue.

«Nous devons réguler ce secteur», a déclaré Panyaza Lesufi, ministre régional de l’Éducation, après avoir visité l’école.

«Je ne tolèrerai pas qu’un seul enfant se retrouve dans la situation d’où nous sommes sortis», a-t-il lancé, dans une allusion au régime ségrégationniste d’apartheid, qui éduquait les Noirs et les Blancs dans des écoles séparées jusqu’en 1994.

La Commission sud-africaine des droits de l’homme, un organisme public, mais indépendant, a également lancé une enquête sur l’école en question. «Il est inquiétant de voir que des enfants vont être victimes de ségrégation sur la base de leur couleur de peau dans la nouvelle Afrique du Sud», a dit le porte-parole de la Commission, Isaac Mangena.

La Commission a envoyé des observateurs mardi à l’école pour vérifier si les classes avaient bien été redistribuées.

Une génération après la chute de l’apartheid et l’accession au pouvoir de Nelson Mandela en 1994, le racisme reste très présent dans la société sud-africaine, selon la Commission. «Le racisme est répandu et la plupart des plaintes que nous instruisons ont un rapport au racisme», explique M. Mangena.

Le ministre régional Lesufi a également affirmé avoir reçu de très nombreuses plaintes concernant le racisme à l’école depuis que l’affaire de Curro Foundation a éclaté la semaine dernière.

Même si la loi a aboli toute barrière entre les couleurs de peau en Afrique du Sud, la société reste très divisée entre les anciennes «races» définies par l’apartheid : noirs, blancs, métis et Indiens. Les différents groupes sociaux se mélangent peu, et les mariages entre noirs et blancs restent une rareté dans le pays.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya