Latest News:

Democratic National Convention: What to watch for at Biden’s nomination party -

Monday, August 17, 2020

Republicans dismiss Trump proposal to delay election -

Thursday, July 30, 2020

Obama calls filibuster ‘Jim Crow relic,’ backs new Voting Rights Act bill -

Thursday, July 30, 2020

Donald Trump suggests delay to 2020 US presidential election -

Thursday, July 30, 2020

US teenager wins $3m playing computer game Fortnite -

Sunday, July 28, 2019

Dozens of mourners ‘killed by Boko Haram’ at a funeral in north Nigeria -

Sunday, July 28, 2019

Dan Coats, Trump’s top intel official, to depart White House -

Sunday, July 28, 2019

Donald Trump’s power dynamic with Nancy Pelosi will be on full display at the State of the Union -

Tuesday, February 5, 2019

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points – QuestCinq.com -

Thursday, July 28, 2016

Your Ports!! – QuestCinq.com -

Wednesday, July 13, 2016

In shadow of Brexit, NATO considers Russian deterrence – QuestCinq.com -

Wednesday, July 6, 2016

Italy vs Spain,England vs Iceland; Boston Red Sox vs Tampa Bay Rays – QuestCinq.com -

Monday, June 27, 2016

Foreign diplomats voicing alarm to U.S. officials about Trump – QuestCinq.com -

Monday, March 7, 2016

Trump grants press credentials to ‘pro-white’ radio show host – QuestCinq.com -

Wednesday, March 2, 2016

Supreme Court rejects Arizona sheriff’s appeal on immigration – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

Hawking: Humans at risk of lethal ‘own goal’ – QuestCinq.com -

Tuesday, January 19, 2016

ObamaCare supporters see wall of resistance cracking in South – QuestCinq.com -

Saturday, November 21, 2015

Attaque revendiquée par l’EI au Bangladesh: un mort et 80 blessés -

Saturday, October 24, 2015

Russia says wants Syria elections, ready to help Free Syrian Army -

Saturday, October 24, 2015

Hillary Clinton calls Republican’s impeachment vow ‘pathetic’ -

Saturday, October 24, 2015

Un juge du Texas bloque la loi sur l’immigration d’Obama

Agence France-Presse
WASHINGTON

Un juge fédéral américain a ordonné la suspension temporaire d’un plan de régularisations de millions de clandestins, décrété par Barack Obama en novembre, une ordonnance saluée par les adversaires républicains du président.

Barack Obama avait annoncé le 20 novembre que son administration accorderait des permis de travail de trois ans à jusqu’à cinq millions de personnes en situation irrégulière, sur les quelque 11 millions que compte le pays.

Un volet de ce plan, destiné aux sans-papiers arrivés enfants aux États-Unis, devait commencer à accepter les demandes mercredi.

Dans une décision rendue lundi soir, le juge Andrew Hanen du tribunal fédéral de Brownsville au Texas a suspendu l’application des mesures jusqu’à ce que la justice tranche sur le fond de la plainte déposée par le Texas et 25 autres États dirigés pour la plupart par des républicains, qui estiment que les régularisations sont illégales.

«Le département de la Justice, des spécialistes du droit, des experts de l’immigration, et le tribunal fédéral de Washington ont estimé que les actions du président entraient tout à fait dans le cadre de ses pouvoirs», a réagi mardi le porte-parole de la Maison-Blanche. «La décision du juge fédéral empêche à tort ce plan légal et de bon sens d’entrer en vigueur, et le département de la Justice a annoncé qu’il ferait appel.»

Mais la décision de justice, même temporaire, a apporté de l’eau au moulin des républicains du Congrès, qui tentent actuellement d’annuler le plan de régularisations par la voie législative.

«En agissant unilatéralement pour réécrire nos lois sur l’immigration, le président Obama a méprisé la volonté des Américains et violé la Constitution», a déclaré Bob Goodlatte, président de la commission de la Justice de la Chambre des représentants. «Nous ne pouvons pas laisser un homme invalider les lois existantes avec une simple signature ou un simple coup de fil».

Au Congrès, les parlementaires doivent voter d’ici le 27 février la loi de financement du département de la Sécurité intérieure, dont dépendent les services d’immigration, mais la loi rédigée par les républicains inclut plusieurs amendements qui annuleraient le plan de régularisations de Barack Obama.

Solidaires du président, les démocrates font obstruction contre ce texte, et l’impasse reste totale à l’approche de la date butoir.

Le Texas comme d’autres États ont toutefois déclaré que ces mesures représentaient des coûts énormes pour le budget des États.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya