Latest News:

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

British spies were first to spot Trump team’s links with Russia -

Thursday, April 13, 2017

China warns against force as North Korea prepares celebration -

Thursday, April 13, 2017

U.S. drops ‘mother of all bombs’ on Islamic State in Afghanistan -

Thursday, April 13, 2017

Boris Johnson calls off Moscow visit over Syria -

Saturday, April 8, 2017

Los Angeles Clippers vs Utah Jazz,Atlanta Hawks vs Portland Blazers -

Tuesday, February 14, 2017

Trump national security aide Flynn resigns over Russian contacts -

Monday, February 13, 2017

Israel bars Peru’s fugitive ex-leader Alejandro Toledo -

Sunday, February 12, 2017

Germany president: Steinmeier chosen by lawmakers -

Sunday, February 12, 2017

Trump’s army secretary nominee Vincent Viola withdraws as candidate -

Saturday, February 4, 2017

State Dept reverses revocation of 60K visas -

Saturday, February 4, 2017

DHS suspends ‘any and all actions’ on Trump travel ban -

Saturday, February 4, 2017

Trump immigration curbs cause worldwide chaos, panic, anger -

Saturday, January 28, 2017

Serena Williams beats Venus Williams to set Grand Slam record -

Saturday, January 28, 2017

Threat of investigations hangs over Clinton and Trump -

Saturday, November 5, 2016

Brazil vs South Africa,Mexico vs Germany,Portugal vs Argentina -

Thursday, August 4, 2016

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points -

Thursday, July 28, 2016

US partners with Costa Rica to protect Central American refugees -

Tuesday, July 26, 2016

Sanders seeks unity at Democratic national convention after chair resigns -

Monday, July 25, 2016

Un juge du Texas bloque la loi sur l’immigration d’Obama

PHOTO ALEX BRANDON, ARCHIVES AP
Agence France-Presse
WASHINGTON

Un juge fédéral américain a ordonné la suspension temporaire d’un plan de régularisations de millions de clandestins, décrété par Barack Obama en novembre, une ordonnance saluée par les adversaires républicains du président.

Barack Obama avait annoncé le 20 novembre que son administration accorderait des permis de travail de trois ans à jusqu’à cinq millions de personnes en situation irrégulière, sur les quelque 11 millions que compte le pays.

Un volet de ce plan, destiné aux sans-papiers arrivés enfants aux États-Unis, devait commencer à accepter les demandes mercredi.

Dans une décision rendue lundi soir, le juge Andrew Hanen du tribunal fédéral de Brownsville au Texas a suspendu l’application des mesures jusqu’à ce que la justice tranche sur le fond de la plainte déposée par le Texas et 25 autres États dirigés pour la plupart par des républicains, qui estiment que les régularisations sont illégales.

«Le département de la Justice, des spécialistes du droit, des experts de l’immigration, et le tribunal fédéral de Washington ont estimé que les actions du président entraient tout à fait dans le cadre de ses pouvoirs», a réagi mardi le porte-parole de la Maison-Blanche. «La décision du juge fédéral empêche à tort ce plan légal et de bon sens d’entrer en vigueur, et le département de la Justice a annoncé qu’il ferait appel.»

Mais la décision de justice, même temporaire, a apporté de l’eau au moulin des républicains du Congrès, qui tentent actuellement d’annuler le plan de régularisations par la voie législative.

«En agissant unilatéralement pour réécrire nos lois sur l’immigration, le président Obama a méprisé la volonté des Américains et violé la Constitution», a déclaré Bob Goodlatte, président de la commission de la Justice de la Chambre des représentants. «Nous ne pouvons pas laisser un homme invalider les lois existantes avec une simple signature ou un simple coup de fil».

Au Congrès, les parlementaires doivent voter d’ici le 27 février la loi de financement du département de la Sécurité intérieure, dont dépendent les services d’immigration, mais la loi rédigée par les républicains inclut plusieurs amendements qui annuleraient le plan de régularisations de Barack Obama.

Solidaires du président, les démocrates font obstruction contre ce texte, et l’impasse reste totale à l’approche de la date butoir.

Le Texas comme d’autres États ont toutefois déclaré que ces mesures représentaient des coûts énormes pour le budget des États.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya