Latest News:

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

British spies were first to spot Trump team’s links with Russia -

Thursday, April 13, 2017

China warns against force as North Korea prepares celebration -

Thursday, April 13, 2017

U.S. drops ‘mother of all bombs’ on Islamic State in Afghanistan -

Thursday, April 13, 2017

Boris Johnson calls off Moscow visit over Syria -

Saturday, April 8, 2017

Los Angeles Clippers vs Utah Jazz,Atlanta Hawks vs Portland Blazers -

Tuesday, February 14, 2017

Trump national security aide Flynn resigns over Russian contacts -

Monday, February 13, 2017

Israel bars Peru’s fugitive ex-leader Alejandro Toledo -

Sunday, February 12, 2017

Germany president: Steinmeier chosen by lawmakers -

Sunday, February 12, 2017

Trump’s army secretary nominee Vincent Viola withdraws as candidate -

Saturday, February 4, 2017

State Dept reverses revocation of 60K visas -

Saturday, February 4, 2017

DHS suspends ‘any and all actions’ on Trump travel ban -

Saturday, February 4, 2017

Trump immigration curbs cause worldwide chaos, panic, anger -

Saturday, January 28, 2017

Serena Williams beats Venus Williams to set Grand Slam record -

Saturday, January 28, 2017

Threat of investigations hangs over Clinton and Trump -

Saturday, November 5, 2016

Brazil vs South Africa,Mexico vs Germany,Portugal vs Argentina -

Thursday, August 4, 2016

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points -

Thursday, July 28, 2016

US partners with Costa Rica to protect Central American refugees -

Tuesday, July 26, 2016

Sanders seeks unity at Democratic national convention after chair resigns -

Monday, July 25, 2016

Des «cowboys d’internet» à la défense des chrétiens d’Irak

PHOTO ARI JALAL, REUTERS
JONATHAN KROHN
Agence France-Presse
AL-QOSH, Irak

Percing brillant sous la lèvre et paré de sa tenue de camouflage, le jeune combattant américain ne passe pas inaperçu dans la ville chrétienne d’Al-Qosh, posée à flanc de montagne dans le nord de l’Irak.

Après avoir servi l’armée américaine en Irak entre 2006 et 2007, celui qui se fait appeler Brett y est de retour, cette fois comme volontaire pour soutenir une milice chrétienne.

Composée d’une centaine d’hommes, la milice Dwekh Nawsha a été formée dans le but de défendre les chrétiens d’Irak des persécutions de l’organisation État islamique (EI).

Brett, 28 ans, incarne un mouvement émergeant d’Occidentaux qui abandonnent tout pour venir défendre les Assyriens, l’une des plus anciennes communautés chrétiennes du monde.

Un tatouage de mitrailleuse sur le bras gauche et de Jésus dans une couronne d’épines sur le droit, il se décrit lui-même en plaisantant comme un «croisé».

«Le terroriste des uns est le combattant de la liberté des autres», explique Brett. «Ici, nous nous battons pour que les gens puissent vivre en paix, sans persécution, pour que les cloches de l’église continuent de sonner».

Aucun djihadiste n’a mis les pieds à Al-Qosh, mais la population a fui début août, quand l’EI s’est emparé de plusieurs villages environnants.

Comme des dizaines de milliers de chrétiens du nord de l’Irak, les habitants de cette ville ont alors rejoint dans un exode massif la région autonome du Kurdistan irakien.

«Légion étrangère»

Brett explique que l’un de ses objectifs est la création d’une «légion étrangère» en Irak.

Grâce à ses talents de recruteur, il a convaincu cinq autres volontaires d’Amérique du Nord et du Royaume-Uni de le suivre. Ils ont tous, selon lui, une expérience dans l’armée ou avec des sociétés militaires privées. Et il prétend avoir 20 candidats de plus en attente.

La première recrue de Brett est Louis Park, qui a quitté les Marines en décembre.

«Je ne me suis pas bien habitué à la vie en temps de paix», explique ce Texan, en chiquant du tabac. «Je voulais revenir».

Après avoir servi en Afghanistan, Louis a été diagnostiqué avec des troubles de stress post-traumatique (PTSD) «et quelques autres trucs» qui l’ont empêché de retourner au combat avec l’armée américaine.

Dès octobre, il a commencé à mettre de l’argent de côté pour pouvoir partir en Irak se battre contre l’EI. Selon Louis, c’est surtout un moyen de défendre son propre pays, les États-Unis, même si la milice Dwekh Nawsha n’est pas souvent envoyée au front.

«Je suis terriblement patriotique», explique-t-il. «Si mon gouvernement ne veut pas combattre (l’EI), je le ferai».

Andrew, un quinquagénaire canadien grognon, a rejoint Dwekh Nawsha parce qu’il a entendu parler d’«abattoirs» où l’EI découperaient des gens pour alimenter un trafic d’organes, des rumeurs jamais prouvées, mais largement diffusées par des organisations évangéliques et antimusulmanes, en particulier en Amérique du Nord.

«Cowboys d’internet»

Quant à Brett, c’est un verset de la Bible qui l’a poussé à revenir en Irak. Selon lui, la résurgence de la nation assyrienne est le signe que l’Apocalypse est en marche.

«Nous avons un rôle à jouer» dans l’avènement de la fin des temps, explique-t-il. Dwekh Nawsha signifie d’ailleurs «Futur martyr» dans le dialecte araméen local.

La milice attire aussi les déçus d’autres groupes armés, comme ceux qui s’étaient initialement enrôlés auprès des combattants kurdes.

Scott, un vétéran qui a servi dans l’armée américaine pendant sept ans, explique qu’il souhaitait rejoindre les Unités de protection du peuple (YPG), jusqu’à ce qu’il découvre qu’ils étaient «un tas de foutus gauchistes».

D’autres étrangers de Dwekh Nawsha affirment qu’ils ont été rebutés par ce qu’ils considèrent comme la fibre socialiste des Kurdes des YPG, dont la résistance dans la ville syrienne Kobané face aux djihadistes de l’EI a séduit de nombreux volontaires.

Jordan Matson, un vétéran originaire du Wisconsin qui est devenu une petite célébrité parmi les combattants étrangers des YPG, rétorque que certains volontaires ont «perdu leur sang froid» face à l’intensité des combats dans Kobané.

«La plupart de ces cowboys d’internet ont fini par réaliser que ce n’est pas un déploiement militaire normal», assure Jordan.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya