Latest News:

Trump tells FBI: ‘I have your back 100%’ -

Friday, December 15, 2017

Mueller requests emails from Trump campaign data firm: report -

Friday, December 15, 2017

GOP changes child tax credit in bid to win Rubio’s vote -

Friday, December 15, 2017

Trump Jr. is berated for tweet about ‘Obama’s FCC’ chair, net ‘neutality’ -

Friday, December 15, 2017

Prince Harry and Meghan Markle to marry on 19 May 2018 -

Friday, December 15, 2017

Walt Disney buys Murdoch’s Fox for $52.4bn -

Thursday, December 14, 2017

Roy Moore says Alabama election ‘tainted’ by outside groups -

Thursday, December 14, 2017

Eric Holder warns GOP: ‘Any attempt to remove Bob Mueller will not be tolerated’ -

Thursday, December 14, 2017

Former British prime minister: Trump attacks on press are ‘dangerous’ -

Thursday, December 14, 2017

China says war must not be allowed on Korean peninsula -

Thursday, December 14, 2017

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

British spies were first to spot Trump team’s links with Russia -

Thursday, April 13, 2017

China warns against force as North Korea prepares celebration -

Thursday, April 13, 2017

U.S. drops ‘mother of all bombs’ on Islamic State in Afghanistan -

Thursday, April 13, 2017

Boris Johnson calls off Moscow visit over Syria -

Saturday, April 8, 2017

Los Angeles Clippers vs Utah Jazz,Atlanta Hawks vs Portland Blazers -

Tuesday, February 14, 2017

Trump national security aide Flynn resigns over Russian contacts -

Monday, February 13, 2017

Israel bars Peru’s fugitive ex-leader Alejandro Toledo -

Sunday, February 12, 2017

Germany president: Steinmeier chosen by lawmakers -

Sunday, February 12, 2017

L’Inde ne veut plus être le premier importateur mondial d’armement

ABHISHEK N. CHINNAPPA, REUTERS
Agence France-Presse
BANGALORE, Inde

L’Inde veut cesser d’être le premier importateur mondial d’armement et porter d’ici cinq ans à 70 % la part de son équipement militaire produite sur son sol, a indiqué mercredi le premier ministre indien Narendra Modi lors du salon aéronautique et de défense de Bangalore.

Le premier ministre, qui a promis de relancer l’investissement en particulier grâce à sa campagne «Make in India» a assuré que son gouvernement favoriserait les fournisseurs produisant en Inde lorsqu’il s’agira d’octroyer des contrats militaires.

«Nous avons la réputation d’être le premier importateur d’équipement militaire au monde», a-t-il dit à l’occasion du salon Aero India qui se tient tous les deux ans à Bangalore.

«C’est peut-être une musique qui est familière à certains d’entre vous présents ici. Mais c’est un domaine dans lequel nous aimerions ne pas être numéro un», a-t-il ajouté.

«Nous réformons notre politique d’approvisionnement en matériel de défense et allons accorder une préférence nette au matériel fabriqué en Inde», a dit Modi devant des centaines d’industriels indiens et étrangers.

L’Inde exprime depuis des décennies sa volonté de réduire sa dépendance envers l’industrie de défense étrangère, mais n’y est pas parvenue, le pays devant en outre faire face à un équipement en voie d’obsolescence.

Depuis son arrivée au pouvoir en mai, le gouvernement de Modi a relevé à 49 % la participation que peut détenir un investisseur étranger dans un groupe de défense en Inde.

Le premier ministre a indiqué vouloir porter de 40 % actuellement à 70 % d’ici 2020 la production d’équipement matériel produite sur son sol.

«Une nation disposant d’une forte industrie de défense ne sera pas uniquement plus sûre. Elle en retirera également d’importants bénéfices économiques», a dit Modi.

«Environ 60 % de notre matériel de défense continue d’être importé et nous dépensons des dizaines de milliards de dollars dans des acquisitions à l’étranger», a-t-il poursuivi.

«Certaines études montrent qu’une réduction de 20 % à 25 % de nos importations pourrait créer directement 100 000 à 120 000 emplois hautement qualifiés en Inde.»

Le salon de Bangalore réunit des centaines de groupes de la défense et de l’aéronautique pendant cinq jours, notamment Dassault, Airbus ou Boeing.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya