Latest News:

Trump tells FBI: ‘I have your back 100%’ -

Friday, December 15, 2017

Mueller requests emails from Trump campaign data firm: report -

Friday, December 15, 2017

GOP changes child tax credit in bid to win Rubio’s vote -

Friday, December 15, 2017

Trump Jr. is berated for tweet about ‘Obama’s FCC’ chair, net ‘neutality’ -

Friday, December 15, 2017

Prince Harry and Meghan Markle to marry on 19 May 2018 -

Friday, December 15, 2017

Walt Disney buys Murdoch’s Fox for $52.4bn -

Thursday, December 14, 2017

Roy Moore says Alabama election ‘tainted’ by outside groups -

Thursday, December 14, 2017

Eric Holder warns GOP: ‘Any attempt to remove Bob Mueller will not be tolerated’ -

Thursday, December 14, 2017

Former British prime minister: Trump attacks on press are ‘dangerous’ -

Thursday, December 14, 2017

China says war must not be allowed on Korean peninsula -

Thursday, December 14, 2017

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

British spies were first to spot Trump team’s links with Russia -

Thursday, April 13, 2017

China warns against force as North Korea prepares celebration -

Thursday, April 13, 2017

U.S. drops ‘mother of all bombs’ on Islamic State in Afghanistan -

Thursday, April 13, 2017

Boris Johnson calls off Moscow visit over Syria -

Saturday, April 8, 2017

Los Angeles Clippers vs Utah Jazz,Atlanta Hawks vs Portland Blazers -

Tuesday, February 14, 2017

Trump national security aide Flynn resigns over Russian contacts -

Monday, February 13, 2017

Israel bars Peru’s fugitive ex-leader Alejandro Toledo -

Sunday, February 12, 2017

Germany president: Steinmeier chosen by lawmakers -

Sunday, February 12, 2017

Israël verse aux Palestiniens une partie des taxes gelées

ABBAS MOMANI, AFP
Agence France-Presse
RAMALLAH, Cisjordanie

Israël a débloqué dimanche une partie des fonds qu’il refusait de verser depuis trois mois à l’Autorité palestinienne, un paiement que le président palestinien Mahmoud Abbas a rejeté, exigeant qu’il soit effectué en totalité ou pas du tout.

Israël a gelé début janvier le versement des taxes qu’il collecte pour le compte de l’Autorité palestinienne pour protester contre son adhésion à la Cour pénale internationale (CPI). Fin mars, il avait annoncé qu’il débloquerait les centaines de millions de dollars dus.

Une facture qui s’élève aujourd’hui à environ 520 millions de dollars, soit l’éventail complet des taxes perçues entre décembre 2014 et février 2015 pour le compte des Palestiniens, selon une source gouvernementale israélienne.

Une source dans l’entourage du premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a confirmé dimanche à l’AFP qu’une «partie de cet argent» avait été transférée à l’Autorité palestinienne, ajoutant qu’Israël avait «assuré aujourd’hui aux États-Unis que le montant restant pouvait être transféré à tout moment».

M. Abbas, dont le gouvernement avait déjà exigé un versement intégral ou pas de versement du tout il y a une semaine, a pour sa part affirmé qu’Israël avait prélevé un tiers de cette somme.

«Ils disent qu’ils vont nous envoyer l’argent et finalement ils nous l’envoient, mais un tiers en a été déduit, pourquoi?», a ainsi lancé le président palestinien dans un discours dimanche à Ramallah, le siège de l’Autorité en Cisjordanie occupée.

«Maintenant, nous avons un dossier supplémentaire à soumettre à la CPI : d’abord il y a la guerre (de l’été 2014) à Gaza, la colonisation, et maintenant la direction palestinienne étudie ce nouveau dossier pour pouvoir le présenter en temps voulu à la CPI», a-t-il ajouté.

D’ici là, a affirmé M. Abbas, «nous ne prendrons pas l’argent jusqu’à ce qu’il nous soit rendu dans son intégralité : soit on nous donne toute la somme, soit nous allons au tribunal».

Lors de la création il y a plus de 20 ans de l’Autorité palestinienne, Israël s’est engagé à collecter en son nom les taxes et les droits de douane sur les marchandises destinées aux Palestiniens transitant obligatoirement par Israël.

Aujourd’hui, cette somme représente plus de 150 millions de dollars par mois, soit les deux tiers des recettes budgétaires propres de l’Autorité palestinienne qui, depuis qu’Israël a suspendu début janvier les versements, peine à payer ses 180 000 fonctionnaires.

La Palestine est officiellement devenue membre de la CPI le 1er avril, et la procureure Fatou Bensouda a décidé de se pencher sur le conflit israélo-palestinien. Mais aucune enquête formelle n’a été ouverte contre des dirigeants israéliens.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya