Latest News:

Trump tells FBI: ‘I have your back 100%’ -

Friday, December 15, 2017

Mueller requests emails from Trump campaign data firm: report -

Friday, December 15, 2017

GOP changes child tax credit in bid to win Rubio’s vote -

Friday, December 15, 2017

Trump Jr. is berated for tweet about ‘Obama’s FCC’ chair, net ‘neutality’ -

Friday, December 15, 2017

Prince Harry and Meghan Markle to marry on 19 May 2018 -

Friday, December 15, 2017

Walt Disney buys Murdoch’s Fox for $52.4bn -

Thursday, December 14, 2017

Roy Moore says Alabama election ‘tainted’ by outside groups -

Thursday, December 14, 2017

Eric Holder warns GOP: ‘Any attempt to remove Bob Mueller will not be tolerated’ -

Thursday, December 14, 2017

Former British prime minister: Trump attacks on press are ‘dangerous’ -

Thursday, December 14, 2017

China says war must not be allowed on Korean peninsula -

Thursday, December 14, 2017

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

British spies were first to spot Trump team’s links with Russia -

Thursday, April 13, 2017

China warns against force as North Korea prepares celebration -

Thursday, April 13, 2017

U.S. drops ‘mother of all bombs’ on Islamic State in Afghanistan -

Thursday, April 13, 2017

Boris Johnson calls off Moscow visit over Syria -

Saturday, April 8, 2017

Los Angeles Clippers vs Utah Jazz,Atlanta Hawks vs Portland Blazers -

Tuesday, February 14, 2017

Trump national security aide Flynn resigns over Russian contacts -

Monday, February 13, 2017

Israel bars Peru’s fugitive ex-leader Alejandro Toledo -

Sunday, February 12, 2017

Germany president: Steinmeier chosen by lawmakers -

Sunday, February 12, 2017

Hillary Clinton en route vers l’Iowa

PHOTO TIRÉE DE TWITTER,HILLARY CLINTON
IVAN COURONNE
Agence France-Presse
WASHINGTON

La course des primaires présidentielles ne fait que démarrer chez les démocrates, mais c’est avec l’aura d’une archifavorite de l’investiture qu’Hillary Clinton a pris lundi le chemin de l’Iowa, l’Etat incontournable de toute présidentielle.

Au lendemain de sa déclaration sur l’internet, Hillary Clinton se trouvait sur la route quelque part entre New York et l’Iowa, où elle a rendez-vous mardi pour son premier déplacement officiel de campagne, une table ronde sur l’éducation dans la ville de Monticello.

Pas de grand discours, ni fanfare ou grandes annonces: Hillary Clinton, qui prépare la présidentielle depuis des mois, voire depuis sa défaite aux primaires de 2008, veut donner l’impression qu’elle repart à zéro, allant jusqu’à délaisser les avions privés pour voyager comme un candidat sans le sou. Elle part à l’écoute des Américains et repousse au mois de mai son premier rassemblement.

Les deux minutes et 18 secondes de sa vidéo de candidature et les 92 mots prononcés par Hillary Clinton sont les seuls indices des priorités de sa campagne, et de sa vision économique et sociale.

Y figurent des «Américains ordinaires» pleins d’espoir, de vraies gens et non des acteurs. Une jeune diplômée cherche son premier emploi. Un couple attend son premier enfant. Une mère au foyer retourne sur le marché du travail, une autre déménage pour que sa fille aille dans une bonne école. Une femme anticipe sa retraite. Deux hommes se marient cet été.

Contraste avec le lancement de 2007, quand Hillary Clinton parlait de la guerre en Irak et de l’image de l’Amérique dans le monde. Ses priorités sont le pouvoir d’achat, l’éducation, la santé, des thèmes qu’elle connaît par coeur, pour en avoir discuté et débattu depuis deux ans, dans des dizaines de forums, discours et tables rondes.

Si elle est la favorite des primaires démocrates, faute de rival de taille, elle ne l’est pas d’emblée pour la présidentielle de novembre 2016.

Les sondages nationaux lui donnent une légère avance sur ses éventuels adversaires républicains, mais les dernières enquêtes, État par État, montrent qu’elle a du chemin à faire dans des États-clés comme la Virginie, l’Iowa ou le Colorado.

Pour Quinnipiac, presque tous les candidats républicains potentiels ou officiels font jeu égal avec Hillary Clinton dans ces deux derniers États.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya