Latest News:

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

British spies were first to spot Trump team’s links with Russia -

Thursday, April 13, 2017

China warns against force as North Korea prepares celebration -

Thursday, April 13, 2017

U.S. drops ‘mother of all bombs’ on Islamic State in Afghanistan -

Thursday, April 13, 2017

Boris Johnson calls off Moscow visit over Syria -

Saturday, April 8, 2017

Los Angeles Clippers vs Utah Jazz,Atlanta Hawks vs Portland Blazers -

Tuesday, February 14, 2017

Trump national security aide Flynn resigns over Russian contacts -

Monday, February 13, 2017

Israel bars Peru’s fugitive ex-leader Alejandro Toledo -

Sunday, February 12, 2017

Germany president: Steinmeier chosen by lawmakers -

Sunday, February 12, 2017

Trump’s army secretary nominee Vincent Viola withdraws as candidate -

Saturday, February 4, 2017

State Dept reverses revocation of 60K visas -

Saturday, February 4, 2017

DHS suspends ‘any and all actions’ on Trump travel ban -

Saturday, February 4, 2017

Trump immigration curbs cause worldwide chaos, panic, anger -

Saturday, January 28, 2017

Serena Williams beats Venus Williams to set Grand Slam record -

Saturday, January 28, 2017

Threat of investigations hangs over Clinton and Trump -

Saturday, November 5, 2016

Brazil vs South Africa,Mexico vs Germany,Portugal vs Argentina -

Thursday, August 4, 2016

Pennsylvania poll: Clinton up by 9 points -

Thursday, July 28, 2016

US partners with Costa Rica to protect Central American refugees -

Tuesday, July 26, 2016

Sanders seeks unity at Democratic national convention after chair resigns -

Monday, July 25, 2016

Raif Badawi: l’Arabie saoudite condamne toute critique

PHOTO ARCHIVES LA TRIBUNE
Agence France-Presse
RIYAD

L’Arabie saoudite a rejeté jeudi toute critique et toute ingérence étrangère dans l’affaire du blogueur Raif Badawi, dont la condamnation à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet pour «insulte à l’islam» a été confirmée par la Cour suprême.

Le royaume a exprimé «son incrédulité et sa condamnation» face aux critiques étrangères sur «le cas du citoyen saoudien Raif Badawi», a indiqué l’agence officielle SPA, citant une source officielle au ministère des Affaires étrangères.

La justice en Arabie saoudite «jouit de l’indépendance et le royaume n’accepte aucune ingérence (dans son système) et ses affaires internes d’une quelconque partie», a ajouté cette source officielle saoudienne.

Mardi, la ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallström, qui avait provoqué une crise diplomatique avec Riyad en mars à propos des droits de l’homme, a de nouveau accusé l’Arabie saoudite d’user d’une «méthode moyenâgeuse» en ayant recours à la flagellation.

La veille, les États-Unis avaient appelé Riyad à «annuler» la «punition brutale» contre Raif Badawi, tandis que l’Union européenne avait qualifié ce châtiment d’«inacceptable» et «contraire à la dignité humaine».

Raif Badawi, 31 ans, avait été condamné en 2014 à 10 ans de prison et à 1000 coups de fouet (50 par semaine pendant 20 semaines) pour «insulte à l’islam».

Il avait subi une première séance de flagellation le 9 janvier, mais les séances suivantes avaient été repoussées, d’abord pour des raisons de santé, puis pour des motifs non précisés.

Après la confirmation dimanche de sa condamnation par la Cour suprême, l’épouse du blogueur et des organisations de défense des droits de l’homme ont déclaré redouter que les séances de flagellation ne reprennent rapidement.

Animateur du site internet Liberal Saudi Network et lauréat 2014 du prix Reporters sans frontières (RSF) pour la liberté de la presse, Raif Badawi est emprisonné depuis 2012.

Farouche défenseur de la liberté d’expression, son site internet avait demandé la fin de l’influence religieuse dans le royaume saoudien, régi par le wahhabisme, une stricte version de l’islam.

La femme de Raif Badawi ainsi que ses trois enfants vivent aujourd’hui à Sherbrooke. Menacés de mort dans leur pays, ils ont le statut de réfugiés au Canada.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya