Latest News:

Trump tells FBI: ‘I have your back 100%’ -

Friday, December 15, 2017

Mueller requests emails from Trump campaign data firm: report -

Friday, December 15, 2017

GOP changes child tax credit in bid to win Rubio’s vote -

Friday, December 15, 2017

Trump Jr. is berated for tweet about ‘Obama’s FCC’ chair, net ‘neutality’ -

Friday, December 15, 2017

Prince Harry and Meghan Markle to marry on 19 May 2018 -

Friday, December 15, 2017

Walt Disney buys Murdoch’s Fox for $52.4bn -

Thursday, December 14, 2017

Roy Moore says Alabama election ‘tainted’ by outside groups -

Thursday, December 14, 2017

Eric Holder warns GOP: ‘Any attempt to remove Bob Mueller will not be tolerated’ -

Thursday, December 14, 2017

Former British prime minister: Trump attacks on press are ‘dangerous’ -

Thursday, December 14, 2017

China says war must not be allowed on Korean peninsula -

Thursday, December 14, 2017

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

British spies were first to spot Trump team’s links with Russia -

Thursday, April 13, 2017

China warns against force as North Korea prepares celebration -

Thursday, April 13, 2017

U.S. drops ‘mother of all bombs’ on Islamic State in Afghanistan -

Thursday, April 13, 2017

Boris Johnson calls off Moscow visit over Syria -

Saturday, April 8, 2017

Los Angeles Clippers vs Utah Jazz,Atlanta Hawks vs Portland Blazers -

Tuesday, February 14, 2017

Trump national security aide Flynn resigns over Russian contacts -

Monday, February 13, 2017

Israel bars Peru’s fugitive ex-leader Alejandro Toledo -

Sunday, February 12, 2017

Germany president: Steinmeier chosen by lawmakers -

Sunday, February 12, 2017

L’accord sur le nucléaire iranien est de la «folie», dénonce Cheney

AFP

L’ancien vice-président Cheney s’exprimait devant l’American Enterprise Institute, un groupe de réflexion conservateur de Washington.

PHOTO NICHOLAS KAMM, AFP

Agence France-Presse
WASHINGTON

L’ancien vice-président américain Dick Cheney, faucon de la politique étrangère américaine, a traité mardi de «folie» et de «capitulation» l’accord sur le programme nucléaire iranien que le Congrès américain s’apprête à examiner.

L’accord va «armer et financer l’Iran, en lui procurant simultanément une voie vers un arsenal nucléaire», a déclaré M. Cheney, qui s’exprimait devant l’American Enterprise Institute, un groupe de réflexion conservateur de Washington.

«Il n’est pas un acte de paix, ni comme le président (Obama) l’affirme la seule alternative à la guerre, mais (il est) de la folie» et une «capitulation», a expliqué l’ancien vice-président de George W. Bush, qui avait été l’un des artisans de l’invasion américaine en Irak en 2003.

L’accord «donne à Téhéran les moyens de lancer une attaque nucléaire sur le territoire américain, menace la sécurité de nos alliés arabes à travers le Moyen-Orient, menace la sécurité de l’Europe», a énuméré M. Cheney.

«Et il a de vastes implications pour la sécurité future du peuple juif» a-t-il ajouté.

Les nazis ont mis sept ans pour tuer 6 millions de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, mais il faudra seulement «un jour» à un Iran nucléaire pour parvenir au même résultat, a-t-il dit.

Les élus du Congrès reviennent ce mardi de leurs vacances parlementaires. Ils ont jusqu’au 17 septembre pour se prononcer sur l’accord conclu par les grandes puissances avec l’Iran sur son programme nucléaire.

Le Congrès se prépare à une campagne hyperpartisane. Le président Obama dispose a priori de suffisamment de voix de sénateurs pour empêcher le Congrès à majorité républicaine de torpiller l’accord.

Les membres du Congrès «ont promis de défendre la Constitution» contre ses ennemis étrangers, a indiqué M. Cheney. «Rejeter l’accord» permettra d’accomplir cette promesse, a-t-il dit.

Comments are closed.

Yahoo! Status Checker by Techya