Latest News:

A government lawyer acknowledged Monday that the Trump administration will miss its first court-imposed deadline to reunite about 100 immigrant children under age 5 with their parents. Department of Justice attorney Sarah Fabian said during a court hearing that federal authorities reunited two families and expect to reunite an additional 59 by Tuesday’s deadline. She said the other cases are more complicated, including parents who have been deported or are in prison facing criminal charges, and would require more time to complete reunions. U.S. District Judge Dana Sabraw, who ordered the administration to reunite families separated as part of President Donald Trump’s “zero tolerance” immigration policy, said he will hold another hearing Tuesday morning to get an update on the remaining cases. He said he was encouraged to see “real progress” in the complicated reunification process after a busy weekend when officials from multiple federal agencies tried to sync up parents and children who are spread across the country. STORY FROM LENDINGTREE Crush your mortgage interest with a 15 yr fixed “Tomorrow is the deadline. I do recognize that there are some groups of parents who are going to fall into a category where it’s impossible to reunite by tomorrow,” he said. “I am very encouraged by the progress. I’m optimistic.” Lee Gelernt, an American Civil Liberties Union attorney who leads a lawsuit against the federal government, sounded more skeptical. When asked by the judge if he believed the government was in full compliance of the court order, Gelernt said there was much more work to be done. “Let me put it this way: I think the government in the last 48 hours has taken significant steps,” he said. “We just don’t know how much effort the government has made to find released parents. I don’t think there’s been full compliance.” U.S. District Judge Dana Sabraw, based in San Diego. U.S. District Judge Dana Sabraw, based in San Diego. (Photo: U.S. District Court) The difficulty in reuniting the first 100 children shows the challenge that lies ahead as the Trump administration braces for another deadline in two weeks to reunite nearly 3,000 older children – up to age 17 – with their parents. The process is complicated because of all the different situations that emerged over the weekend. The government initially identified 102 children under age 5 who needed to be reunited but removed three children from that list because investigations into their cases revealed that those children came with adults who were not their parents, Fabian said. Twelve parents were found to be in federal and state custody on criminal charges, making a reunification impossible since the government can’t transfer minors to state and local prisons to protect the well-being of the child. Nine parents were deported, and the government established contact with only four of them, Fabian said. Four children had been scheduled to be released from government custody to relatives who weren’t their parents, leading the government to question whether to allow that process to be completed or to redirect the child back to a parent. Gelernt said he understood many of the hurdles but urged the judge to force the government to scrap its time-consuming investigation into every single case and start a 48-hour clock to reunify families that remain separated by Tuesday. Sabraw said he would decide that during Tuesday’s hearing. Fabian said one of the silver linings of the busy weekend is that her office worked closely with its challengers at the ACLU to share information on each child’s case, to ensure that representatives from immigration advocacy groups and volunteer organizations could be present during each reunification. Gelernt said they’re doing that to help the parents, who are often released from custody with no money and nowhere to go. Fabian said that coordination has led to a more formalized process between government agencies and with the immigrants’ lawyers that should make reunifications go more smoothly in the coming weeks. “I think this process over the weekend helped us see what information, and in what form, is the most useful to share,” she said. “I’d like to make that as efficient a process as possible.” -

Monday, July 9, 2018

Trump denies US opposition to WHO breastfeeding resolution -

Monday, July 9, 2018

Mwen se moun nan Panyòl -

Monday, July 9, 2018

ZILE PAM NAN -

Monday, July 9, 2018

Havana plane crash leaves more than 100 dead -

Saturday, May 19, 2018

Shia cleric Moqtada Sadr bloc wins Iraq elections -

Saturday, May 19, 2018

Texas Gov. Greg Abbott: ‘We need to do more than just pray for the victims and their families’ -

Saturday, May 19, 2018

Donald Trump says he will meet North Korea’s Kim Jong Un on June 12 in Singapore -

Thursday, May 10, 2018

Trump tells FBI: ‘I have your back 100%’ -

Friday, December 15, 2017

Mueller requests emails from Trump campaign data firm: report -

Friday, December 15, 2017

GOP changes child tax credit in bid to win Rubio’s vote -

Friday, December 15, 2017

Trump Jr. is berated for tweet about ‘Obama’s FCC’ chair, net ‘neutality’ -

Friday, December 15, 2017

Prince Harry and Meghan Markle to marry on 19 May 2018 -

Friday, December 15, 2017

Walt Disney buys Murdoch’s Fox for $52.4bn -

Thursday, December 14, 2017

Roy Moore says Alabama election ‘tainted’ by outside groups -

Thursday, December 14, 2017

Eric Holder warns GOP: ‘Any attempt to remove Bob Mueller will not be tolerated’ -

Thursday, December 14, 2017

Former British prime minister: Trump attacks on press are ‘dangerous’ -

Thursday, December 14, 2017

China says war must not be allowed on Korean peninsula -

Thursday, December 14, 2017

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

Remarques d’un Magistrat sur la note du CSPJ

Justice

En date du 7 février 2014, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) dans une circulaire No CSPJ/02-2014/1382 adressée aux Présidents des Cours d’Appel et Doyens des 18 juridictions des Tribunaux de Première Instance de la République, enjoint à ces autorités d’interdire à tout Juge dont « le mandat » est arrivé à terme de poser des actes relevant de l’exercice de sa fonction et de le dessaisir de toute affaire pendante en attendant « le renouvellement de son mandat » par une commission présidentielle. Cette note, à plusieurs égards, est illégale, inopportune et lâche. Quant à l’illégalité de cette…

Read More

Martelly: Droit vers les élections (video)

Dans une adresse, mardi soir, à la nation haïtienne, le président de la République Michel Joseph Martelly a indiqué qu’aujourd’hui il avance droit vers les élections, en créant le Conseil électoral provisoire en publiant l’arrêté nommant ses membres. Le président Martelly a donné la garantie que le gouvernement mettra a la disposition du CEP  tous les moyens nécessaires  pour faciliter la tenue de bonnes élections dans le pays cette année. Le chef de l’Etat a souligné toutes les concessions qu’il a été obligé de faire en rapport avec l’accord d’El rancho pour arriver à cet étape du processus. Il cite,…

Read More

Arreté annoncant la formation du CEP

Carte Haiti, Google

Quelques heures après avoir annoncé la nomination de Me Frizto Canton comme nouveau représentant de l’exécutif, la présidence a rendu public l’arrêté de la formation du CEP évoquant l’accord politique d’El Rancho. Lisez le texte du communiqué et la liste des membres du CEP. Le Secrétariat Général de la Présidence informe le public en général  que, après quarante-six  jours d’attente, dans le cadre des délais de dix jours accordés  aux parties par l’Accord d’El Rancho pour désigner éventuellement un nouveau représentant au  Conseil Electoral chargé d’organiser les prochaines compétitions électorales, et dans sa volonté de faire accélérer le processus  devant…

Read More

Me Canton remplace au CEP un autre avocat Emmanuel Ménard

CEP

Le président de la république Michel Martelly a nommé l’avocat très connu Fitzo Canton au Conseil électoral, a annoncé mardi le porte-parole du Premier ministre Michel Brunache. Me Canton remplace au CEP un autre avocat Emmanuel Ménard dont la démission a été déjà annoncé la semaine dernière. “Je confirme que Me Canton a été nommé par arrêté présidentiel au CEP”, a répondu M. Brunache à Haiti Press Network. “Nous avançons. Les députés ont confirmé leurs représentants. Il reste le Sénat”, a souligné le porte-parole du Premier ministre. Me Canton est-il désigné automatiquement à la présidence du Conseil électoral ? Me…

Read More

Emmanuel Ménard écarté du CTCEP

CEP

Le très controversé président du CTCEP Emmanuel Ménard a été écarté du Conseil électoral suite à une décision de l’exécutif qui a désigné l’ex ministre des Affaires étrangères Pierre Richard Casimir pour le remplacer, a appris Haiti Press NetworK. Emmanuel Ménard, un des trois représentants de l’exécutif présidait le CTCEP, mais était contesté par de nombreux partis politiques de l’opposition qui voyaient en lui le représentant du courant des neoduvaliéristes au sein de l’organe électoral. Les sénateurs et des partis d’opposition exigent la formation d’un nouveau CEP composé de représentants de plusieurs secteurs. Cette idée a été écartée par le…

Read More

Aucun frais supplémentaire n’est exigé par le gouvernement américain ou haïtien dans le cadre des services d’adoption

L’Ambassade des États-Unis en Haïti a été informée que certains fournisseurs de service dans le secteur de l’adoption exigeraient aux éventuels parents adoptifs de payer des frais supplémentaires.  Ces fournisseurs de service d’adoption prétendent que ces frais sont taxés par les autorités haïtiennes en vue d’accélérer le processus d’adoption. L’ambassade a pu confirmer auprès de l’Institut du Bien-Etre Social et de Recherches (IBESR), qui est l’autorité en charge du processus d’adoption en Haïti, que le gouvernement haïtien n’exige aucun frais supplémentaire en rapport au processus d’adoption en Haïti. De même, en aucun cas, le gouvernement américain n’impose des frais en…

Read More

Martelly sollicite et obtient le support de l’OEA

Lamothe, Martelly

La représentation d’Haïti auprès de l’Organisation des Etats Américains (OEA) a sollicité et obtenu l’appui du Conseil Permanent de l’OEA lors d’une réunion ordinaire du 30 avril 2014. Le Conseil permanent de l’OEA a approuvé à Washington une déclaration soutenant la décision du gouvernement haïtien d’organiser les élections législatives et municipales cette année. “Le Conseil accueille favorablement ” la volonté de l’Exécutif et d’autres acteurs politiques de tenir les élections législatives et municipales à la fin de cette année, conformément aux clauses de l’Accord d’El Rancho “, précise un communiqué de l’OEA. Le Conseil, ” exprime sa solidarité au peuple…

Read More

Lilian Thuram en visite en Haiti sous le signe de la lutte contre le racisme

Thuram

Port-au-Prince– L’ancien footballeur international français, Lilian Thuram, né le 1er janvier 1972 à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) [1] sera en Haïti, du dimanche 4 au samedi 10 mai 2014, pour lancer son livre « Mes étoiles noires : de Lucy à Barack Obama », apprend AlterPresse. Le champion du monde de football 1998 sera accompagné de Dany Laferrière de l’Académie française et Rodney Saint-Eloi des Editions Mémoire d’encrier, pour animer une série de conférences. Son ouvrage « Mes étoiles noires : de Lucy à Barack Obama » a déjà été traduit en Italien, Portugais, Espagnol, et adapté en bandes dessinées, indique un communiqué des Editions Mémoire d’encrier qui le réédite….

Read More

Une firme sud-africaine pour évaluer les ressources minières d’Haïti

Carte Haiti, Google

Le Gouvernement d’Haïti et la firme sud-africaine d’experts-conseils “Council for Geoscience” auraient signé un accord pour évaluer les ressources minières du pays. Les deux parties se seraient entendues sur le versement, par l’État haïtien, d’un montant de 200.000 dollars environ pour la réalisation de ces travaux d’exploration d’une durée de 8 mois pour évaluer la richesse minière du pays et déterminer leur potentiel économique. Un rapport détaillé serait remis au gouvernement haïtien à l’issue de ces travaux, notamment une cartographie géologique, ce qui lui permettra de planifier l’exploitation de ces ressources dans un futur proche. Une première phase de ces…

Read More

Assassinat Jean Dominique: un suspect arrêté en Argentine

Justice

QuestCinq.com Les autorités argentines ont procédé à l’arrestation de Markington Philippe, un suspect dans le meurtre de Jean Leopold Dominique et de son gardien, Jean- Claude Louissaint, il y a quatorze ans. La nouvelle a été confirmée mardi par SOS Journalistes. Les autorités haïtiennes et argentines compétentes sont en train de coopérer en vue d’extrader Philippe vers Haïti. “C’est une étape très importante dans l’enquête. Il est évident que nous nous rapprochons de plus en plus d’une résolution de cet horrible dossier d’assassinat,” a déclaré le secrétaire de SOS Journaliste, Joseph Guyler C. Delva, qui, visiblement, a exprimé une certaine…

Read More

Yahoo! Status Checker by Techya