Latest News:

A government lawyer acknowledged Monday that the Trump administration will miss its first court-imposed deadline to reunite about 100 immigrant children under age 5 with their parents. Department of Justice attorney Sarah Fabian said during a court hearing that federal authorities reunited two families and expect to reunite an additional 59 by Tuesday’s deadline. She said the other cases are more complicated, including parents who have been deported or are in prison facing criminal charges, and would require more time to complete reunions. U.S. District Judge Dana Sabraw, who ordered the administration to reunite families separated as part of President Donald Trump’s “zero tolerance” immigration policy, said he will hold another hearing Tuesday morning to get an update on the remaining cases. He said he was encouraged to see “real progress” in the complicated reunification process after a busy weekend when officials from multiple federal agencies tried to sync up parents and children who are spread across the country. STORY FROM LENDINGTREE Crush your mortgage interest with a 15 yr fixed “Tomorrow is the deadline. I do recognize that there are some groups of parents who are going to fall into a category where it’s impossible to reunite by tomorrow,” he said. “I am very encouraged by the progress. I’m optimistic.” Lee Gelernt, an American Civil Liberties Union attorney who leads a lawsuit against the federal government, sounded more skeptical. When asked by the judge if he believed the government was in full compliance of the court order, Gelernt said there was much more work to be done. “Let me put it this way: I think the government in the last 48 hours has taken significant steps,” he said. “We just don’t know how much effort the government has made to find released parents. I don’t think there’s been full compliance.” U.S. District Judge Dana Sabraw, based in San Diego. U.S. District Judge Dana Sabraw, based in San Diego. (Photo: U.S. District Court) The difficulty in reuniting the first 100 children shows the challenge that lies ahead as the Trump administration braces for another deadline in two weeks to reunite nearly 3,000 older children – up to age 17 – with their parents. The process is complicated because of all the different situations that emerged over the weekend. The government initially identified 102 children under age 5 who needed to be reunited but removed three children from that list because investigations into their cases revealed that those children came with adults who were not their parents, Fabian said. Twelve parents were found to be in federal and state custody on criminal charges, making a reunification impossible since the government can’t transfer minors to state and local prisons to protect the well-being of the child. Nine parents were deported, and the government established contact with only four of them, Fabian said. Four children had been scheduled to be released from government custody to relatives who weren’t their parents, leading the government to question whether to allow that process to be completed or to redirect the child back to a parent. Gelernt said he understood many of the hurdles but urged the judge to force the government to scrap its time-consuming investigation into every single case and start a 48-hour clock to reunify families that remain separated by Tuesday. Sabraw said he would decide that during Tuesday’s hearing. Fabian said one of the silver linings of the busy weekend is that her office worked closely with its challengers at the ACLU to share information on each child’s case, to ensure that representatives from immigration advocacy groups and volunteer organizations could be present during each reunification. Gelernt said they’re doing that to help the parents, who are often released from custody with no money and nowhere to go. Fabian said that coordination has led to a more formalized process between government agencies and with the immigrants’ lawyers that should make reunifications go more smoothly in the coming weeks. “I think this process over the weekend helped us see what information, and in what form, is the most useful to share,” she said. “I’d like to make that as efficient a process as possible.” -

Monday, July 9, 2018

Trump denies US opposition to WHO breastfeeding resolution -

Monday, July 9, 2018

Mwen se moun nan Panyòl -

Monday, July 9, 2018

ZILE PAM NAN -

Monday, July 9, 2018

Havana plane crash leaves more than 100 dead -

Saturday, May 19, 2018

Shia cleric Moqtada Sadr bloc wins Iraq elections -

Saturday, May 19, 2018

Texas Gov. Greg Abbott: ‘We need to do more than just pray for the victims and their families’ -

Saturday, May 19, 2018

Donald Trump says he will meet North Korea’s Kim Jong Un on June 12 in Singapore -

Thursday, May 10, 2018

Trump tells FBI: ‘I have your back 100%’ -

Friday, December 15, 2017

Mueller requests emails from Trump campaign data firm: report -

Friday, December 15, 2017

GOP changes child tax credit in bid to win Rubio’s vote -

Friday, December 15, 2017

Trump Jr. is berated for tweet about ‘Obama’s FCC’ chair, net ‘neutality’ -

Friday, December 15, 2017

Prince Harry and Meghan Markle to marry on 19 May 2018 -

Friday, December 15, 2017

Walt Disney buys Murdoch’s Fox for $52.4bn -

Thursday, December 14, 2017

Roy Moore says Alabama election ‘tainted’ by outside groups -

Thursday, December 14, 2017

Eric Holder warns GOP: ‘Any attempt to remove Bob Mueller will not be tolerated’ -

Thursday, December 14, 2017

Former British prime minister: Trump attacks on press are ‘dangerous’ -

Thursday, December 14, 2017

China says war must not be allowed on Korean peninsula -

Thursday, December 14, 2017

Megyn Kelly left Fox News in part due to O’Reilly: report -

Saturday, April 15, 2017

North Korea warns against U.S. ‘hysteria’ as it marks founder’s birth -

Friday, April 14, 2017

Les acteurs politiques préoccupés par l’accord d’El Rancho

QuestCinq.com Le chef de l’Etat haïtien, Michel Martelly a eu hier, au Palais National, une séance de travail avec les dirigeants des partis politiques signataires de l’accord d’El Rancho. La démarche du président Martelly intervient moins de 72 heures après la proposition officielle du président du Sénat de former un Conseil Electoral Provisoire suivant les prescrits de la constitution amendée. Les sénateurs font peu de cas de l’Accord d’El Rancho tandis que l’Exécutif appelle au respect de cette entente obtenue lors du dialogue inter haïtien. Le président Martelly avait menacé la semaine écoulée de faire appliquer l’article 12 de l’Accord…

Read More

Le Sénat propose officiellement au chef de l’Etat la formation d’un CEP

Haiti

Son Excellence Monsieur Michel Joseph Martelly Président de la République Palais National Monsieur le Président de la République, J’ai l’honneur d’informer Votre Excellence qu’à la suite de plusieurs séances plénières et réunions informelles, l’Assemblée des Sénateurs a exprimé des points de vue sur la conjoncture nationale. La présente est pour vous en faire part de façon exhaustive. 1.- Le Sénat de la République n’a aucune option ni velléité de constituer un espace de blocage de la gouvernance d’Etat, encore moins de la tenue d’élections dans le pays. A cet égard, il oppose un démenti catégorique à certaines déclarations d’ici et…

Read More

Ileana Ros-Lethtinen veut des elections en 2014 en Haiti?

CEP

La représentante américaine de la Floride Madame Ileana Ros-Lethtinen a exprimé sa préoccupation face au retard dans l’organisation des élections dans le pays et a appeler les acteurs politiques à trouver un consensus afin de permettre la tenue des élections en 2014, a appris Haiti Press Network. “Il est temps que le Sénat haïtien agisse et vote la loi électorale en conformité à l’esprit de l’Accord d’El Rancho afin de fixer une date pour les élections”, a déclaré Madame Ros-Lehtinen, républicaine de la Floride. Elle a souligné que l’exécutive et la Chambre des Députés ont jusqu’ici respecté leur engagement. Selon…

Read More

Sophia Martelly, explore avec les taïwanais des pistes de coopération dans le domaine social

QuestCinq.com La Première Dame de la République, Madame Sophia Martelly, qui accompagne le Chef de l’Etat dans le cadre de sa visite d’Etat en République de Chine, s’est rendue, ce mardi 22 Avril, au Ministère de la Santé et des Affaires Sociales, à la Fondation Tsu Chi et à l’Hôpital Général des Vétérans de Taipei. Selon un communiqué de la presidence, Madame Martelly a été accueillie par le Ministre Wen-Ta Chiu qui l’a félicitée pour son implication dans les dossiers de santé. La Première Dame, qui de son côté a remercié le Ministère taïwanais de la Santé pour son support…

Read More

Un individu armé a fait irruption dans les locaux de Magic 9

Un individu armé a fait irruption dans les locaux de la station, tôt ce matin, et s’est enfui avec l’une des voitures de la station de radio. L’individu aurait dès le départ menacé le chauffeur de son pistolet avant de prendre le contrôle du véhicule. Suite à un appel au secours, la police s’est dépêchée sur les lieux rapidement où ils font face actuellement à ce présumé bandit qui a immobilisé la voiture à l’entrée de Delmas 75. Le bandit s’est réfugié dans une maison de la zone. Nous continuons de suivre l’évolution de la situation Source:HPN

Read More

Je solliciterai la démission du chef de l’Etat si…’

SDD

Le Sénat ne recevra pas de diktat du chef de l’Etat dans le cadre de ses attributions législatives, a solennellement prévenu lundi le président du Grand corps, Simon Dieuseul Desras, réagissant à une récente déclaration du chef de l’Etat sur la nécessité du vote par le Sénat de l’amendement de la loi électorale., conformément à l’Accord d’El Rancho. Jugeant très arrogante la proposition du chef de l’Etat de mettre en application l’article 12 dudit accord surtout dans le contexte actuel, M. Desras considère que le président Martelly joue comme au poker, en refusant d’adopter les dispositions en vue de mettre en…

Read More

Jean-Claude Duvalier a Jacmel pour lancer son parti politique

Duvalier

L’ex-président à vie Jean Claude Duvalier devait se rendre dans le sud ce mardi où son parti politique le PUN (parti de l’unité nationale) devait ouvrir un bureau dans le sud’est, a appris Haiti Press Network. Selon une source proche de l’ancien dictateur, une cérémonie sera organisée dans la ville de Jacmel pour marquer l’ouverture du bureau politique du PUN. Jean Claude Duvalier en personne est attendu à cette activité qui réunira aussi des anciens du régime des Duvalier. D’autres bureaux du parti seront ouverts dans d’autres régions du bientôt, a appris HPN.

Read More

Haiti-Education: préoccupation du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle…

Carte Haiti, Google

QuestCinq.com Profondément préoccupé par les appels à la grève lancés par les syndicats d’enseignants, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle tient à faire le point en ce qui concerne les principales revendications des enseignants : 1. Concernant la normalisation des salaires, un relèvement salarial basé sur une grille proposée par l’Office de management des ressources humaines (OMRH), en collaboration avec le ministère de l’Economie et des Finances, a été convenu lors de la première séance de négociation avec la Plateforme des syndicats d’enseignants en janvier 2014. Son application était prévue à partir du mois d’avril 2014,…

Read More

Qui sera le médiateur?

QCLogo

L’Office national d’assurance-vieillesse (ONA), institution chargée de gérer l’argent des assurés du secteur privé, est en crise depuis des semaines. Le conflit met face à face la direction de l’institution gérée par Bernard Dégraff et les employés à travers tout le pays. Il ne fait que pénaliser les assurés. Ces retraités du secteur privé qui vivent de leur pension. Le conflit fragilise aussi l’ONA, cette grosse caisse objet de toutes les convoitises. Les employés de l’ONA exigent depuis plusieurs semaines la révocation de Bernard Dégraff pour corruption et malversation. Pourtant, celui-ci se donne un satisfecit. Il a donné une nouvelle…

Read More

Les larmes du président Martelly lors d’une cérémonie inaugurale…

Le président Michel Martelly n’a pas pu retenir ces larmes lundi au moment où il inaugurait un programme lancé par le ministère des affaires sociales pour former des jeunes de la rue à des métiers comme conducteurs de poids lourds et boulangers, a constaté Haiti Press Network. Alors qu’un des jeunes ayant pris part à cette formation, Jean Rudler Joseph, remerciait le président Martelly pour les avoir donné la chance d’acquérir une formation et d’aspirer à une autre vie, le président très ému a pleuré en écoutant le témoignage enflammé de ce jeune. “Ma vie va changer grâce à vous…

Read More

Yahoo! Status Checker by Techya